Didier Reynders préoccupé par l’arrestation de défenseurs des droits de l’homme en Turquie

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders est préoccupé par l'arrestation de huit défenseurs des droits de l'homme en Turquie. Il s’agit entre autres de la directrice d'Amnesty International en Turquie et de deux experts internationaux qui assistaient à un atelier sur la liberté numérique et la protection des défenseurs des droits de l'homme  à Istanbul. Le président d’Amnesty International en Turquie avait déjà été arrêté auparavant.

Le ministre Reynders soutient l'appel lancé par David Kaye, le rapporteur spécial de l'ONU sur la liberté d'expression, à libérer toutes les personnes qui sont en détention pour avoir exercé leur droit à la libre expression. Il souligne l'importance du respect des droits individuels, y compris le droit à un procès équitable, conformément à la Constitution turque et aux obligations de la Turquie en vertu des conventions internationales de protection des droits de l’homme.