La Belgique présente un premier rapport d’évaluation des Objectifs de développement durable aux Nations unies

Pathways to Sustainable Development

La Belgique présente aujourd’hui, lors d’un forum politique à haut-niveau des Nations unies à New York, un rapport d’évaluation sur les efforts accomplis par notre pays en faveur des Objectifs de développement durable. Ces dix-sept objectifs visent à bannir d’ici à 2030 l’extrême pauvreté et à protéger notre planète. Ce rapport résulte d’un processus intensif et inclusif, qui a impliqué le gouvernement fédéral, les entités fédérées et un grand nombre  d’organisations de la société civile.
 
La Belgique fait partie du peloton de tête des pays membres des Nations unies qui ont fourni à la communauté internationale un premier rapport d’évaluation, le dénommé Rapport volontaire national (National Voluntary Review). Le rapport belge,  Pathways to Sustainable Development (PDF, 4.32 MB), démontre que, moins de deux ans après la fixation des Objectifs de Développement durable (ODD), notre pays  peut déjà présenter nombre d’initiatives et accomplissements dans de nombreux domaines.
 
Du recyclage au droit des femmes
La Belgique a ainsi présenté, lors de la récente conférence sur les océans à New York, 22 engagements précis pour la protection des mers et des océans (ODD14 - ‘Vie aquatique’). En tant qu’important fournisseur de vaccins, nous contribuons largement à l’ODD3 (‘Bonne santé et bien-être’).
 
Les diverses initiatives ‘Smart city’ en Flandre, Wallonie et à Bruxelles sont la preuve de notre engagement pour des villes et communautés durables (ODD11). La Belgique est, de plus, le champion européen du recyclage de matériel d’emballage et contribue ainsi à une consommation et production responsables (ODD12). L’organisation de la conférence « She Decides » a accentué l’engagement belge en faveur de l’égalité entre les sexes (ODD5).
 
Un engagement large
La Belgique accorde beaucoup d’importance à l’exécution de l’Agenda 2030. Pathways to Sustainable Development est le résultat d’un processus intensif et inclusif entre le gouvernement fédéral et les entités fédérées, dans lequel une grande partie des organisations de la société civile et des gouvernements locaux ont été impliqués. Le rapport examine en premier lieu la structure institutionnelle belge en matière de développement durable et donne, pour les 17 ODD, une récapitulation des principales initiatives, tant au niveau de notre politique interne qu’externe.
 
Le rapport belge met aussi l’accent sur les attentes de la société civile envers des efforts supplémentaires, par exemple en matière d’enseignement continu, de qualité de l’air et de l’eau, d’intensité énergétique et d’énergie renouvelable. La large implication dans la rédaction de ce rapport a contribué à la prise de conscience de toute une série d’acteurs de leur rôle dans cet agenda global.
 
Sans ligne d’arrivée
Pathways to Sustainable Development n’est certainement pas un but ultime. C’est un point de départ, un jalon qui permettra de développer davantage les ODD en Belgique et par la Belgique et qui permettra de mieux identifier les lacunes et les moyens à mettre en œuvre pour obtenir le plus d’impact.
 
Tout comme la Belgique, 43 autres pays, dont 9 États membres de l’Union européenne, présenteront leur Rapport volontaire national.
 
Cliquez  ici (PDF, 4.32 MB) pour consulter Pathways to Sustainable Development.