Appel conjoint de la Belgique, de l’Irak et du CTBTO au sujet de la Corée du Nord et du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires

Appel conjoint de M. Didier Reynders, Ministre des Affaires étrangères de Belgique, M. Ibrahim Al-Jafari, Ministre des Affaires étrangères d’Irak, et Dr. Lassina Zerbo, Secrétaire Exécutif de la Commission préparatoire du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires

 
En qualité de coordinateurs du processus de l’Article XIV et de Secrétaire Exécutif de la Commission préparatoire du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires, nous saluons les récents efforts bilatéraux et multilatéraux pour trouver une solution pacifique et durable à la crise nucléaire avec la République populaire démocratique de Corée, en ce compris la réunion au sommet entre le Président Donald Trump et le dirigeant Kim Jong-un qui doit se tenir ce 12 juin 2018 à Singapour. Nous espérons très sincèrement que ces discussions jetteront les bases d’une dénucléarisation vérifiable de la péninsule coréenne.

Le processus de vérification du Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires (TICEN) et l’organisation qui le met en œuvre disposent des instruments requis et de l’expertise spécialisée nécessaire pour vérifier le respect d’une interdiction des essais nucléaires qui figurerait dans un accord lié au désarmement. Ce cadre contribuerait également à la confiance et à la coopération entre toutes les parties.

Tout accord complet pour mettre fin à la crise nucléaire et achever la dénucléarisation de la République populaire démocratique de Corée doit prévoir un arrêt irréversible et juridiquement contraignante de son programme d’essais nucléaires. Ceci serait possible avec la signature et la ratification du TICEN par la République démocratique populaire de Corée.

En conclusion, l’entrée en vigueur du TICEN est attendue depuis trop longtemps et constituera une étape critique sur la voie d’un monde libre d’armes nucléaires. Son entrée en vigueur serait une mesure concrète pour réaliser cet objectif, qui est partagé à travers le monde. Nous appelons pour cette raison tous les Etats qui ne l’ont pas encore fait - et en particulier les Etats de l’Annexe 2 - à signer et à ratifier le TICEN sans tarder.