Didier Reynders commémore la Première Guerre mondiale aux côtés du Roi et de la Reine aux Nations Unies

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders effectue jusqu'à demain, aux côtés du Roi et de la Reine, une visite de travail aux Nations Unies (ONU) à New York. Le couple royal et Didier Reynders y prendront part ce soir à une cérémonie de commémoration de la Première Guerre mondiale. Ils inaugureront ensuite une exposition de photographies d’époque rendant hommage aux soldats qui sont venus des quatre coins du monde pour se battre, loin de chez eux, sur le sol européen.

L’année 2018 est marquée par la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, qui a bouleversé l’histoire de la Belgique et du monde entier. La Grande Guerre demeure gravée dans la mémoire collective de notre pays et explique encore aujourd’hui nombreuses de nos priorités sur la scène internationale. C’est aussi de ses cendres qu’est née la Société des Nations, qui a précédé les Nations Unies.

Le ministre  et le couple royal se recueilleront à la mémoire des victimes de la Grande Guerre dans le Peace Bell Garden, situé dans l’enceinte des Nations Unies. Ils seront rejoints notamment par le Président de l’Assemblée générale de l’ONU. A la veille de la Journée commémorative de l’ANZAC, ils auront particulièrement en pensée les près de 13.000 soldats australiens et néo-zélandais qui y ont perdu la vie. Suivant une minute de silence, deux sonneurs de clairon de la ville d’Ypres interpréteront le « Last Post » (dernier appel).

Didier Reynders inaugurera ensuite en présence du Roi et de la Reine une exposition de photographies en hommage aux soldats des origines les plus diverses qui se sont battus sur le sol européen lors de la Première Guerre mondiale. C’est moins connu, mais des Indiens First Nations du Saskatchewan, des Inuits du Labrador, des Maoris de Nouvelle-Zélande ou des Aborigènes d’Australie se sont retrouvés pris au piège dans ce conflit. Cette exposition, organisée par les Affaires étrangères, veut leur donner à eux aussi une place dans notre mémoire collective.

 


Maori William Marsters (New Zealand) buying cakes from a vendor in Belgium. Royal New Zealand Returned and Services' Association. New Zealand official negatives, World War 1914-1918 Ref: 1/1-012755-G. Alexander Turnbull Library, Wellington, New Zealand

 


Spahis (from Algeria), playing and listening to music near the frontline in Belgium 1914-1915 (copyright In Flanders Fields Museum)