Didier Reynders et Alexander De Croo appellent à un cessez-le-feu au Yémen

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo expriment leur préoccupation au sujet des combats qui se déroulent pour le moment au Yémen, et en particulier dans le port d’ Hodeïda. Le port d’Hodeïda revêt en effet une importance stratégique car c'est le point d'entrée de plus des 3/4 des importations et de l'aide humanitaire internationale dans le pays. Le Yémen connaît une crise humanitaire sans précédent, la plus grave qui soit dans le monde en ce moment.

Didier Reynders et Alexander De Croo appellent toutes les parties à un cessez-le-feu et une reprise du dialogue. Une solution politique et inclusive constitue en effet l’unique issue possible à ce conflit. Dans ce cadre, les ministres soutiennent pleinement les efforts de l’Envoyé Spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Martin Griffith. Ils rappellent également l’obligation qui s’impose aux belligérants de respecter le droit international, qu’il s’agisse de la protection des civils et des travailleurs humanitaires ou du libre accès de l’aide humanitaire.

Le conflit particulièrement sanglant qui fait rage au Yémen depuis près de quatre ans a déjà causé la mort de plus de 10.0000 civils. Plus de 22 millions de personnes, soit environ 80% de la population yéménite, a besoin d’aide humanitaire. La famine, qui touche 14 millions de personnes en raison du conflit, atteindra bientôt un seuil critique. Pour l’année 2018, la Belgique contribue pour environ 8,7 millions d’euros à la réponse humanitaire pour le Yémen via diverses organisations et fonds internationaux. Il est urgent que les armes se taisent.