Jean Van Wetter, nouveau Directeur général de l’agence belge de développement Enabel

Jean Van Wetter (40 ans) est le nouveau Directeur général de l’agence belge de développement Enabel. Il succède à Carl Michiels, qui a dirigé l’agence avec succès pendant quatorze années. Le Conseil d’administration remercie Carl Michiels pour son engagement et ses réalisations. Il est en effet parvenu, durant les années tumultueuses de départ, à engager l’agence sur la bonne voie et à faire d’elle une organisation appréciée par la communauté internationale.

Titulaire d’un Master en Management Science de la Solvay Brussels School, Jean Van Wetter possède dix-huit ans d’expérience dans des entreprises internationales et dans le monde de la coopération au développement en Europe, en Asie et en Afrique, où il a travaillé sur des thématiques telles que l’éducation, la santé publique et le développement du secteur privé. Il a notamment occupé le poste de Directeur général de Handicap International en Belgique ainsi que celui de représentant pays pour des ONG internationales au Cambodge, en Chine et en Tanzanie. Avant cela, Jean Van Wetter a travaillé comme consultant d’entreprises chez Deloitte Consulting.

Le Conseil d’administration d’Enabel nomme le nouvel homme fort de l’agence à un moment crucial de son existence. Le Ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, vient en effet de boucler sa réforme approfondie de la Coopération belge. L’agence belge de développement s’est dès lors vu confier un mandat élargi : outre la poursuite de la mise en œuvre de la coopération gouvernementale, elle se charge à présent aussi de l’exécution et de la coordination de la politique belge en matière de développement international, comme partie intégrante de la politique étrangère belge.

Le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo, souhaite une grande réussite à Jean Van Wetter. « L’agenda de développement international a fortement évolué ces dernières années et l’agence belge de développement a, elle aussi, subi une profonde mutation. Enabel est devenue une organisation de développement ambitieuse et innovante, en quête de résultats et pionnière sur le plan international. Je suis convaincu que Jean Van Wetter et l’ensemble des collaborateurs d’Enabel auront plus que jamais à cœur de concrétiser cette ambition au cours des prochaines années. »

La Présidente du Conseil d’administration, Nathalie Francken, est convaincue que Jean Van Wetter est l’homme qu’il faut pour matérialiser la politique belge de développement. « C’est un véritable people manager possédant une grande expérience internationale des entreprises et du secteur du développement. Il connaît son métier et peut compter sur un très vaste réseau professionnel. »

Pour sa part, Jean Van Wetter ne voit que des opportunités dans ce nouveau défi. « La politique belge de développement opte résolument en faveur d’une modernisation et j’aimerais apporter ma petite pierre à l’édifice, » dit-il. « Les droits humains demeurent le fondement absolu de notre travail, mais il nous faut dans le même temps collaborer davantage avec le secteur privé et d’autres acteurs du développement, tout en utilisant la digitalisation comme levier du développement. »

L’agence belge de développement, Enabel, met 150 projets en œuvre dans les 14 pays partenaires de la Coopération belge (Maroc, Sénégal, Guinée, Burkina Faso, Mali, Niger, Bénin, République démocratique du Congo, Burundi, Rwanda, Ouganda, Tanzanie, Mozambique et Palestine). Le portefeuille annuel s’élève à 200 millions d’euros, la moitié étant mise en œuvre dans des États fragiles. L’agence compte 1.500 collaborateurs, dont plus de 70 % de personnel local.