La Belgique élue au Conseil de Sécurité: la crédibilité belge récompensée !

Le gouvernement belge se félicite de l’élection de la Belgique au Conseil de Sécurité des Nations Unies. À partir du 1er janvier prochain, notre pays, siègera pour la 6e fois de son histoire comme membre non permanent. Il assumera cette importante responsabilité pendant 2 ans (2019-2020), ensemble avec les autres nouveaux membres élus, l’Allemagne, l’Afrique du Sud, la République dominicaine et l’Indonésie, ainsi que les dix autres membres du Conseil de sécurité.

La devise de notre campagne était  « Bâtir le consensus. Agir pour la paix ». Devise inscrite dans notre ADN profond, à savoir construire des ponts entre les pays, entre les communautés, entre les groupes et rechercher des compromis, aussi difficiles soient-ils, et des solutions pouvant satisfaire toutes les parties.

La Belgique entre au Conseil de Sécurité à un moment charnière, à une époque où le multilatéralisme ne semble plus évident aux yeux de tous, voire est remis en question par certains. Ceci alors que notre planète est confrontée à de nombreux défis globaux dont le changement climatique, les Objectifs du développement durable, la lutte contre le  terrorisme, la migration irrégulière…  A l’ordre du jour du Conseil de sécurité figurent de graves crises qui ne pourront être résolues sans des réponses concertées de la communauté internationale. Ces nombreux enjeux requerront des efforts considérables pour permettre de bâtir le consensus et d’agir pour la paix. La Belgique est prête à relever ce défi. Elle le fera avec enthousiasme et conviction.

Cette élection met fin à une campagne qui a impliqué l’ensemble de notre diplomatie et a été portée par tous les membres du gouvernement fédéral. L’exercice de notre mandat sera lui aussi abordé dans l’esprit de « l’approche globale » que la Belgique a adoptée, faisant agir de concert ses moyens diplomatiques, de défense, et de coopération au développement, pour contribuer à « pérenniser la paix », conformément à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies.

Charles Michel, Premier ministre :
« Ce très beau résultat récompense près de 4 ans d’efforts diplomatiques à tous les niveaux. Cette élection consacre la crédibilité et l’efficacité et le professionnalisme de notre diplomatie qui est parvenue à convaincre pas moins de 181 Etats membres de  nous apporter leur suffrage. Pour les convaincre du sérieux de notre candidature. Pour les convaincre que nous sommes prêts à prendre de nouveau nos responsabilités sur le plan international. »

Alexander De Croo, Vice-Premier ministre et Ministre de la Coopération au développement :
Le ministre De Croo, également responsable des affaires humanitaires, indique que la Belgique accorde une attention majeure au respect du droit international humanitaire, des droits de l'Homme et des questions liées au genre. « Le sort des citoyens qui souffrent dans les conflits, en premier lieu des femmes et des enfants, doit être la première préoccupation du Conseil de sécurité de l'ONU », a-t-il déclaré.

Didier Reynders, Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères :
« Dans l’exercice de ce mandat, la Belgique veillera à être un partenaire constructif, fiable et ouvert, au sein du Conseil et pour l’ensemble de la communauté internationale. L’esprit de dialogue qui nous a  guidé tout le long de notre campagne continuera à être la marque de notre action durant les deux années de notre mandat. »