Le Ministre De Croo et le Programme alimentaire mondial lancent un hackathon humanitaire pour trouver des solutions innovantes contre la faim

Humanitarian hackathon

Plus de 200 experts en technologie et en innovation venus de l’ensemble du monde se retrouvent aujourd’hui et demain à Bruxelles pour un hackathon humanitaire, afin de faire émerger des idées innovantes et de construire de nouveaux prototypes qui pourraient transformer l’acheminement de l’aide et contribuer à éradiquer la faim. Ce hackathon est une initiative du Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo, menée ensemble avec le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) et Hack Belgium Labs. Ce hackathon est consacré à des solutions de pointe répondant aux défis humanitaires les plus urgents.

Alexander De Croo : « L’innovation sauve des vies. En tant qu’important donateur, la Belgique soutient des projets innovants qui permettent de rendre les interventions d’urgence plus efficaces. Le Hackathon Humanitaire nous aidera à développer de nouvelles solutions viables pour accroitre l’efficacité de l’action humanitaire globale. Cet évènement arrive à point nommé, alors que la demande d’aide humanitaire atteint des niveaux record ».

Le Hackathon rassemblera des participants issus d’organisations humanitaires, de start-ups, de grandes sociétés, d’institutions donatrices, d’ONG et du monde académique. Parmi bien d’autres, il s’agit notamment de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), de l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), de Médecins Sans Frontières, d’Oxfam, de BNP Paribas Fortis, de GSMA, de Mondelez, et de la KU Leuven. Les participants formeront des équipes qui s’efforceront de répondre à l’un des cinq défis critiques lié à l’accès humanitaire, à la gestion des données, au changement climatique, aux opportunités du marché pour les petits exploitants agricoles et à l’aide d’urgence.

Ces défis sont particulièrement importants et actuels dans le contexte de la faim dans le monde, qui augmente à nouveau après des décennies de déclin en raison de conflits et du changement climatique. Trouver de nouvelles manières d’acheminer efficacement l’aide alimentaire est essentiel pour remédier aux souffrances de 821 millions de personnes qui se couchent tous les soirs le ventre vide.

Enrica Porcari, Chief Information Officer du PAM, Directeur de la Division Technologie et Présidente du Module de Télécommunications d’Urgence : « Nous devons exploiter la puissance de transformation de la technologie et trouver des solutions innovantes pour répondre aux immenses défis humanitaires dans les situations d’urgence soudaines, quand il faut atteindre des lieux difficiles d’accès et des régions dévastées par les désastres climatiques. Grâce à l’engagement et au financement du gouvernement belge, le Hackathon Humanitaire a réuni les esprits les plus brillants dans divers secteurs pour trouver des solutions qui offrent le potentiel d’accélérer de manière exponentielle notre quête pour réaliser un monde sans faim. »

Les équipes du Hackathon s’attaqueront à ces cinq défis soit via une «Tech Track », axée sur le développement de prototypes utilisant les dernières technologies, soit via la «Connect Track », qui s’efforcera de combiner le savoir-faire et les ressources d’acteurs multiples. Elles seront soutenues par des travailleurs humanitaires et des experts techniques du PAM et d’autres organisations.

Leo Exter, Chief Energizer et co-fondateur de Hack Belgium Labs: “L’expérience montre qu’un objectif qui a du sens est la clé du succès d’un évènement d’innovation. Cela amène les bonnes personnes autour de la table, les motive à travailler tout au long de la nuit et à donner le meilleur d’eux-mêmes. Et nous voyons une preuve tangible que l’objectif de cet Hackathon Humanitaire est exceptionnel : des gens compétents et motivés ont traversé la moitié du globe pour être ici. Les réactions à cet évènement ont été simplement spectaculaires, aussi bien de la part de la communauté humanitaire globale que de la part de start-ups belges ou de sociétés plus établies ».

A la fin de la seconde journée de l’évènement, les équipes présenteront leurs idées et leurs prototypes à un jury composé d’experts du gouvernement belge en vue de pouvoir bénéficier de soutien financier, technique ou en nature pour leurs projets. Les propositions les plus évolutives et les mieux applicables seront évaluées par l’ Accélérateur d’Innovation du PAM, qui génère de nouvelles solutions pour lutter contre la faim dans le monde.

Le gouvernement belge est l’un des partenaires clé du PAM en matière d’innovation, finançant de nombreux projets qui s’appuient sur la technologie pour sauver davantage de vies et créer de meilleures opportunités pour les communautés les plus vulnérables touchées par la faim et la malnutrition. Ce partenariat a permis au PAM d’étudier l’utilisation de drônes dans les situations d’urgence et de financer un projet pilote permettant des transferts de liquidités plus efficaces à des réfugiés syriens en Jordanie grâce à la technologie blockchain.