La Belgique travaille avec ses partenaires européens pour préserver le JCPoA et mettre en œuvre la dimension économique de l’accord

L’Autriche, la Belgique, la Finlande, les Pays-Bas, la Slovénie, l’Espagne et la Suède attachent la plus grande importance à la préservation du Plan d’action global commun (JCPoA), signé avec l’Iran et approuvé unanimement par le Conseil de sécurité des Nations Unies, en tant qu’instrument essentiel pour le régime de non-prolifération et contribution majeure à la stabilité de la région.

Conscient des difficultés pour mettre en œuvre le volet économique de l’accord, nous travaillons avec la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni, de même qu’avec le Service d’Action Extérieur Européen et la Commission européenne, pour établir les canaux à même de faciliter les opérations commerciales et financières licites avec l’Iran. Une de ces principales initiatives étant la création d’un Instrument en Appui aux Echanges Commerciaux (INSTEX). Dans ce contexte, il est crucial que la République d’Iran se conforme et respecte entièrement les modalités et dispositions de l’accord nucléaire.