La Convention sur les droits de l’enfant à 30 ans

En 1989, la communauté internationale a pris un engagement historique envers tous les enfants en adoptant la Convention internationale relative aux droits de l'enfant. Aujourd'hui, la Convention relative aux droits de l'enfant fête son 30e anniversaire !

La Convention est la plus ratifiée de l'histoire (196 pays). Elle reconnaît explicitement et pour la première fois les enfants comme détenteurs de droits propres. Selon la Convention, l'enfance est distincte de l'âge adulte et dure jusqu'à 18 ans ; c'est une période protégée, au cours de laquelle les enfants doivent pouvoir grandir, apprendre, jouer, se développer et s’épanouir dans la dignité.

Les droits de l'enfant sont une priorité essentielle de la politique étrangère belge en matière de droits de l'homme. Ces droits sont également un thème prioritaire de la coopération belge au développement.

Au sein des Nations Unies, la Belgique préside actuellement le Groupe de travail sur les enfants et les conflits armés (CAAC) dans le cadre du Conseil de sécurité de l'ONU. L'objectif de ce mandat est de lutter contre les violations des droits de l’enfant dans les situations de conflit.

La Convention relative aux droits de l'enfant a incité des pays du monde entier à mettre en œuvre des changements politiques et à aligner la législation sur les droits de l'enfant - ainsi qu'à faire les investissements nécessaires dans des domaines spécifiques tels que la santé et l'éducation. Toutefois, la mise en œuvre de la Convention demeure un sujet d'attention constant : des millions d'enfants n'ont pas, ou trop peu, accès aux soins de base, à la nourriture, à l'éducation et/ou à la protection contre la violence. De nouveaux défis tels que les migrations massives, les technologies numériques et le changement climatique se font jour, et ont un impact sur les droits de l'enfant.

La Belgique poursuivra ses efforts pour protéger et promouvoir les droits de l'enfant dans un monde en mutation.