Le Grand-Duché de Luxembourg et la Belgique s’associent pour développer l’exploration et l’utilisation des ressources dans l’espace

Didier Reynders, Vice-Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères et de la Défense du Royaume de Belgique, et Etienne Schneider, Vice-Premier ministre, Ministre de l’Economie du Grand-Duché de Luxembourg, ont signé en date du 23 janvier 2019 au Palais d’Egmont à Bruxelles une déclaration commune dans laquelle les deux pays s’engagent à collaborer ensemble au développement d’un cadre international pour l’exploration et l’utilisation des ressources spatiales.

Du fait notamment des développements technologiques et de l’arrivée de nouveaux acteurs, l’utilisation et l'exploitation des ressources spatiales font l’objet d’un intérêt politique et commercial grandissant.

L’exploitation des ressources spatiales devrait concerner, dans un premier temps, la Lune et les astéroïdes proches de la Terre. Ces corps célestes contiennent de nombreuses ressources susceptibles de faire l’objet d’une exploitation, comme l’eau, l’aluminium, le cobalt, le fer et le manganèse. L’eau est particulièrement intéressante, puisqu’elle peut être directement utilisée par l’homme mais également comme carburant pour de futures missions spatiales.

Avec son initiative SpaceResources.lu, le Luxembourg est l’un des pionniers de l’activité d’exploration et d’utilisation des ressources spatiales. Le Grand-Duché a mis ainsi en place une législation nationale qui reconnaît que les ressources spatiales peuvent être utilisées. Ce cadre légal met en place un processus d’autorisation et de supervision de missions correspondantes. La Belgique a également une longue tradition d’expertise juridique, technique et économique dans le domaine spatial. Au sein des Nations Unies, la Belgique a adhéré aux cinq traités de l'espace, y inclus l'Accord de 1979 sur les activités des Etats sur la Lune et les autres corps célestes.

Dans le cadre de l'UNCOPUOS (« UN Committee on the Peaceful Uses of Outer Space »), la Belgique, avec le Luxembourg et d'autres Etats européens et pays tiers, œuvrent pour le développement d’un cadre international pour l’exploitation des ressources spatiales. Partageant le constat que la promotion des investissements privés dans le secteur prometteur de l’exploration minière spatiale nécessite le développement d’un tel cadre, le Luxembourg et la Belgique ont signé aujourd’hui la déclaration qui formalise la volonté des deux pays de travailler ensemble l’élaboration de ce cadre juridique.