Didier Reynders satisfait des importants progrès réalisés dans l’enquête sur la destruction du vol MH17

L’équipe commune d’enquête (Joint Investigation Team, JIT), qui mène une enquête pénale à ce sujet, a rendu publics aujourd’hui les noms de quatre suspects qui seraient impliqués dans la destruction du vol MH17 de Malaysian Airlines au-dessus de l’Ukraine en juillet 2014. Cet évènement tragique, qui s’est déroulé il y a bientôt 5 ans, a coûté la vie à 298 personnes, dont plusieurs compatriotes. La justice néerlandaise a également annoncé que le procès de ces suspects s’ouvrira en mars 2020 aux Pays-bas et que l’enquête poursuit entretemps son cours.

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders réaffirme sa pleine et entière confiance dans le bon déroulement futur de l’enquête et dans le système judiciaire néerlandais.

L’identification de certains suspects ne met pas fin à l’enquête. Le Ministre continue à appeler tous les pays à collaborer à cette enquête sur la base de la résolution 2166 (2014) du Conseil de Sécurité des Nations Unies, afin que l’ensemble des responsables puissent être poursuivis.

Ensemble avec les autres pays faisant partie de la JIT, la Belgique poursuivra ses efforts pour faire la lumière sur tous les faits, afin que justice puisse être rendue de manière indépendante, honnête et transparente aux victimes et à leurs familles.

Didier Reynders souligne que la Police judiciaire fédérale d’Anvers, l’Ecole Royale Militaire et le Parquet fédéral ont apporté une contribution importante à cette enquête.