Visite constructive à Bahreïn et en Arabie saoudite

Du 23 au 28 novembre 2019, la Directrice générale Affaires bilatérales du Service Public Fédéral Affaires étrangères, Mme Anick Van Calster, s’est rendue au Royaume de Bahreïn et au Royaume d’Arabie saoudite.

Au Bahreïn, le 3e cycle des consultations politiques bilatérales, organisé en marge du 15e sommet du IISS Manama Dialogue, a permis un important échange de vues sur des questions bilatérales, régionales et internationales entre nos deux pays. Plusieurs sujets d’actualités ont également été discutés tels que la tolérance religieuse, la lutte contre le terrorisme, la question des droits humains ou encore la situation régionale au Moyen-Orient.

En Arabie saoudite, la Directrice générale Van Calster a conduit une délégation belge composée de représentants du SPF Affaires étrangères, de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace et du SPF Justice. Cette mission faisait suite à une première mission pluridisciplinaire belge organisée en novembre 2017. Toutes deux s’inscrivent dans le cadre du suivi de la résolution parlementaire « visant à reconsidérer la politique étrangère de la Belgique à l’égard du Royaume d’Arabie saoudite » du 8 juin 2017. Lors des rencontres de haut niveau, les thèmes de la radicalisation et des droits humains ont été au centre des discussions. La délégation a saisi chaque occasion pour réitérer auprès des autorités saoudiennes la volonté belge de poursuivre ces échanges sur ces deux sujets, en toute transparence.

L’entretien de la Directrice générale Van Calster avec le Ministre d’Etat saoudien pour les Affaires étrangères, S.E.M. Adel Al-Jubeir, a permis également de discuter de la situation régionale au Moyen-Orient. Avec le Ministre des Affaires étrangères yéménite, S.E.M. Mohammed Al-Hadhrami, les échanges ont porté essentiellement sur la situation humanitaire et économique au Yémen, la nécessité de mettre en place une solution politique inclusive pour le pays et le rôle de la Belgique au Conseil de Sécurité des Nations unies.

Enfin, les sujets de préoccupation belge (transparence des flux financiers, droits humains) ont fait l’objet d’un dialogue ouvert avec d’autres instances de haut niveau telles que le Ministre des Affaires islamiques, de la Dawah et de l’Orientation, la Commission Droit de l’Homme, le Vice-Président du Conseil consultatif saoudien, le Global center for combating extremist ideology - Ethidal, le Prince Saud Al-Faisal Diplomatic Institute, le National Family Safety Program, le National Society for Human Rights, le Presidency of State Security, le Prince Nayef Center for Counseling and Care et la Al Nahda Foundation.

Cette mission a permis des échanges constructifs entre nos deux pays et a mis en évidence notre intérêt commun de renforcer nos relations bilatérales dans divers domaines.