Journée internationale de lutte contre la corruption : "Recover with Integrity"

A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption ce 9 décembre, la Belgique se joint à la campagne de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) : "Recover with Integrity".

La lutte contre la corruption et l’impunité de même que la promotion de l’Etat de droit forment un fil rouge dans la politique étrangère belge. La corruption facilite les formes de criminalité organisée les plus odieuses : exploitation des femmes et des enfants, commerce illicite de produits médicaux falsifiés, criminalité environnementale, terrorisme, trafic de stupéfiants, trafic d’armes…

La pandémie de COVID-19 exacerbe les risques de corruption dans le monde, particulièrement dans le secteur de la santé. Cette année, la campagne mondiale se concentre en effet plus spécifiquement sur l’atténuation de la corruption et le renforcement de la responsabilité dans le secteur de la santé publique, les réponses d’urgence et économiques à la pandémie.

Lors de la Conférence des Etats Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption et lors de la Conférence des Etats à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, la Belgique a ainsi œuvré à sensibiliser la communauté internationale en proposant une résolution relative à la lutte contre la criminalité liée aux produits médicaux falsifiés. Celle-ci put être adoptée à l’unanimité.

La Belgique a également contribué financièrement à deux programmes de l’ONUDC en faveur de la lutte contre la corruption dite "verte" afin de lutter contre les destructions délibérées des systèmes écologiques. Elle a également porté une résolution ayant trait au lien entre corruption et criminalité environnementale lors de la Conférence des Etats Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption et lors de la Conférence des Etats à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée.

La lutte contre la corruption est également une thématique transversale des objectifs de développement durable des Nations Unies. C’est unis contre la corruption que nous pourrons "Recover with Integrity " en veillant à ce que "personne ne soit laissé pour compte".

Sophie Wilmès, Vice Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du Commerce extérieur, a adressé aujourd’hui un message à tous les postes diplomatiques et consulaires afin que ceux-ci, dans leurs relations de travail avec des entreprises belges dans leur juridiction, sensibilisent celles-ci à cette prévention et à leurs obligations en terme de "due diligence".