Journée internationale des droits de la femme

Le 8 mars est la Journée internationale des droits de la femme. Le ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Philippe Goffin, rappelle l'engagement continu de la Belgique dans le monde entier en vue de protéger et promouvoir les droits des femmes et des filles. Le vendredi 6 mars, le ministre réaffirme cet engagement en organisant au Palais d'Egmont un événement intitulé «Les ambassadrices de la diversité belge », soulignant l'importance des droits des femmes et de la diversité auprès d'un public composé de représentants du gouvernement, du Parlement, de la société civile, du secteur privé et d'une cinquantaine d'ambassadrices accréditées à Bruxelles.

À l'invitation du ministre, quatre panélistes mettront en avant leurs expériences de femmes issues de l'immigration, et leur contribution à une plus grande diversité de la société belge. Ces invitées sont madame Chouna Lomponda, fondatrice de l'ASBL Success DiverStory, madame Sareh Jalilian, collaboratrice pédagogique et responsable régionale de l'ASBL Federatie Wereldvrouwen, madame Fatima Zibouh, coordinatrice et experte en inclusion chez Actiris, et madame Yasmien Naciri, entrepreneure, conseillère en communication stratégique et auteure.

L’année 2020 constitue une année particulièrement importante pour les droits des femmes, en ce qu'elle marque le 25e anniversaire de la déclaration et du programme d'action de Pékin. Il s'agit d'un programme mondial d'actions concrètes convenu par plusieurs États en 1995 pour promouvoir les droits des femmes et des filles dans 12 domaines : pauvreté, éducation et formation, santé, violence, conflits armés, économie, prise de décision, mécanismes institutionnels, droits humains des femmes, médias, environnement et filles. À l'occasion de cet anniversaire symbolique, une déclaration politique sera adoptée par tous les membres des Nations Unies le 9 mars à New York. La Belgique continue à se poser en fervent défenseur des droits des femmes et des filles, notamment en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs, de lutte contre la discrimination et la violence à l'égard des femmes et des filles, et du rôle important de la société civile.

Au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies, dont la Belgique est membre non permanent depuis 2019, notre pays tient également en haute estime les droits humains des femmes et des filles. Car 2020 marque aussi le 20e anniversaire de l'adoption de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité. Cette résolution souligne l'importance de l'intégration de la dimension du genre dans les processus de paix et de sécurité. Au Conseil de sécurité, la Belgique plaide systématiquement pour l’intégration la plus concrète possible de la dimension du genre dans les initiatives du Conseil relatives à des pays ou des régions.

Nous travaillons actuellement au renouvellement de notre site web. Afin de mieux savoir qui consulte notre site et quelles informations il ou elle recherche, nous vous demandons de remplir ce court questionnaire. Cela ne prendra que quelques minutes de votre temps. Nous vous remercions d’avance de votre coopération.

Vous pouvez trouver le questionnaire ici : https://qlite.az1.qualtrics.com/jfe/form/SV_4VdkGChG6BNcVXD

Si nécessaire, vous pouvez changer la langue du questionnaire en haut à droite.