Journée internationale de la Croix-Rouge : la Belgique soutient la mobilisation de la communauté de la Croix-Rouge contre la crise du coronavirus

Le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo exprime, en cette Journée internationale de la Croix-Rouge, son soutien explicite au travail réalisé par la Croix-Rouge. Il souhaite remercier chaque membre du mouvement pour le partenariat qui existe depuis des années et pour la mobilisation pendant cette crise du coronavirus. Notre pays promet 5 millions d’euros dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 à la Fédération internationale de la Croix-Rouge.

“Depuis des années, le Comité international de la Croix-Rouge est une importante organisation humanitaire partenaire de notre pays. Leur travail qu’elle mène sur les lignes de front est indispensable. Elle protège les victimes de guerre et a un accès exceptionnel aux zones de conflit. Le CICR joue aussi un rôle essentiel dans la promotion du droit international humanitaire et le respect de la Convention de Genève”, a déclaré Alexander De Croo.

Ces dernières années, notre pays a accru ses contributions annuelles au CICR qui sont passées à un montant stable de 23 à 25 millions d’euros par an, sous l’impulsion du ministre De Croo. Il s’agit en grande partie de contributions générales, mais aussi de soutien à des projets spécifiques comme ceux qui ciblent les violences basées sur le genre et viennent en aide aux personnes porteuses d’un handicap à la suite de l’explosion d’une mine antipersonnel. Notre pays octroie aussi à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) une contribution annuelle d’1,5 million d’euros.

 
Lutte contre le coronavirus

De nos jours, le CICR et la FICR jouent un rôle important dans de nombreux pays dans la lutte contre le coronavirus. Dans notre pays aussi, les fédérations de la Croix-Rouge s’activent contre le virus avec plus de 25.000 volontaires. Pour l’assister dans la lutte contre le virus au niveau international, la Belgique promet 5 millions d’euros à la FICR. Avec ses 13 millions de volontaires et plus de 160.000 bureaux à travers le monde, elle est on ne peut mieux placée pour aider et protéger les personnes et communautés en cette période difficile.

 
Vigilance de mise

“Nous avons vu ces derniers mois à quelle vitesse se propage le virus. Tant qu’il existe de nouveaux foyers viraux et que nous n’avons pas de vaccin, nous devons être attentifs au niveau international. La prudence est de mise, a fortiori dans les zones de conflit et dans les pays ayant des systèmes sanitaires défaillants. Le mouvement international de la Croix-Rouge joue à cet égard un rôle majeur. Elle travaille dans des conditions difficiles sur le terrain et aident à endiguer la pandémie mondiale. La Belgique entend les aider dans cette tâche”, conclut le ministre De Croo.