La Belgique à la pointe de la lutte contre le commerce des produits médicaux falsifiés

La dixième conférence des parties (COP10) à la Convention des Nations unies sur la criminalité transnationale organisée (UNTOC) a adopté une résolution portee par la Belgique visant à lutter contre la fabrication et le trafic de produits médicaux falsifiés. Le trafic de médicaments et de produits médicaux falsifiés est très lucratif. Cette situation s’est aggravée pendant la pandémie de COVID19, en raison de l’augmentation de la demande de produits médicaux. Les plus vulnérables sont les premieres victimes de ce trafic.

La Belgique s’investit activement dans la lutte contre ce type de contrebande. Le secteur pharmaceutique met en garde contre la menace et les dangers que les produits médicaux contrefaits représentent pour les personnes.

La résolution adoptée aujourd'hui promeut une approche transversale. Elle est le fruit d'une étroite collaboration entre le SPF Affaires étrangères, le SPF Justice, l'Agence fédérale belge des médicaments et des produits de santé et l'Institut de médecine tropicale.

La résolution doit déboucher sur un cadre normatif international solide. Il est important que la communauté internationale reconnaisse ces crimes comme des crimes graves devant être traités dans le cadre de la convention sur la criminalité transnationale. La convention est le forum approprié pour promouvoir la coopération internationale et renforcer les efforts nationaux visant à prévenir et à combattre les activités criminelles du trafic illicite de produits médicaux falsifiés.

Elle exige également un échange efficace d'informations et de meilleures pratiques entre les autorités répressives, législatives et judiciaires afin de mieux prévenir, détecter et poursuivre ces crimes. L'Organisation des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) peut jouer un rôle important de coordination à cet égard au service des États membres.

Seule une coopération internationale intensive peut nous permettre de lutter ensemble avec succès contre cette activité criminelle en croissance et très dommageable.