Forum Génération Egalité: S. Wilmès et M. Kitir renouvellent l’engagement de la Belgique à faire progresser les droits des femmes et des filles

En 1995, un accord ambitieux a été conclu sur douze domaines d'action pour promouvoir les droits des femmes et des filles- la "Déclaration et la Plate-forme d'action de Pékin". Depuis lors, de nombreuses initiatives et mesures politiques concrètes ont été prises pour réaliser le programme d'action.

Au fil des ans, la Belgique a activement promu l'égalité des genres, tant au niveau national qu'international. La Ministre Wilmès : "Il y a plus de vingt-cinq ans, nous nous sommes engagés à Pékin à prendre des mesures décisives pour parvenir à l'égalité des genres. Si des progrès ont incontestablement été réalisés depuis lors, aucun pays n'est encore parvenu à mettre pleinement en œuvre le programme d'action de Pékin. Il est donc très important de prendre des mesures supplémentaires et de continuer à lutter pour la réalisation de l'égalité des genres et des droits des femmes et des filles."

A la recherche d'un nouvel élan pour dépasser les limites de l'égalité des genres, ONU Femmes, en partenariat avec la France et le Mexique, organise le Forum Génération Egalité pour accélérer la réalisation de l'égalité des genres au cours des cinq prochaines années. En mars 2021, le Forum Génération Égalité a tenu sa première réunion virtuelle au Mexique, où la société civile en particulier a pu jouer un rôle de pionnier. Six coalitions d'action thématiques ont été concrétisées : violence basée sur le genre, changement climatique, autonomie corporelle, systèmes économiques, numérisation et mouvements féministes. Cette semaine (30 juin-2 juillet), la deuxième réunion - hybride - du Forum Génération Egalité a lieu à Paris et en VTC. Tout au long d'un programme chargé, toutes les parties prenantes auront l'occasion d'exprimer formellement leurs engagements, grâce auxquels elles contribueront activement à des progrès durables et transformateurs en matière de droits des femmes et des filles.

En tant que Porteur d'engagement, notre pays soutiendra à la fois la coalition d'action sur la violence basée sur le genre et celle sur la santé et les droits sexuels et reproductifs (autonomie corporelle). La Belgique possède une expertise de longue date dans ces deux domaines, ce qui nous permet de jouer un rôle de catalyseur au niveau international.

Les engagements pris par notre pays renforceront la politique intérieure et extérieure belge. La Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès et la Ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir représenteront notre pays, via VTC.

La Ministre Wilmès : "Aucune loi, aucune tradition, aucune coutume ou culture ne peut jamais justifier une discrimination fondée sur le genre. Les droits des femmes sont des droits humains, et donc universels par excellence. La Belgique a toujours été un pionnier des droits humains en général et des droits de la femme en particulier, ainsi que de l'égalité des hommes et des femmes. Notre pays soulève toujours le sujet dans les forums multilatéraux et dans les discussions bilatérales, et nous nous engageons bien sûr aussi chez nous. Nous continuons à lutter contre toutes les formes de violence basée sur le genre par une approche intégrée, en accordant une attention particulière aux groupes vulnérables, notamment par la mise en œuvre de plans d'action nationaux. Ainsi, un 6e plan d'action national sur la violence fondée sur le genre est en cours d'élaboration et de mise en œuvre, ainsi qu'un 4e plan d'action national sur "les femmes, la paix et la sécurité".

La Ministre Kitir : "Il ne peut y avoir de développement durable sans respect des droits humains et donc des droits des femmes. L'Agenda 2030 pour le développement durable ne peut être réalisé sans l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes et des filles. Après tout, les femmes et les filles sont les moteurs du changement". Meryame Kitir ajoute : "Grâce à notre soutien, nous pouvons contribuer à l'autonomisation des femmes et des filles. La Belgique poursuivra ses engagements en finançant des partenaires clés dans la lutte pour l'égalité des genres, contre la violence basée sur le genre et pour la santé et les droits sexuels et reproductifs, en particulier ONU Femmes, le FNUAP et l'UNICEF. Notre pays se réjouit de continuer à travailler étroitement avec ces organisations et les pays partageant les mêmes idées dans les années à venir afin d'avancer vers l'égalité des genres et aux droits des femmes et des filles".