La Belgique à la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York

La 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU s’ouvrira à New York le 20 septembre, sur le thème « Miser sur l’espoir pour renforcer la résilience afin de - se relever de la COVID-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l'Organisation des Nations Unies ».

En raison des circonstances liées à la pandémie de COVID-19, la semaine de haut niveau (20-27 septembre) se tiendra en partie en présentiel et en partie en mode virtuel. La Belgique sera représentée à New York par le Premier ministre Alexander De Croo et la vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès. C'est la première fois depuis l'épidémie de COVID-19 que des dirigeants internationaux se rendent à New York pour exprimer en personne leur vision du multilatéralisme.

Malgré ces circonstances particulières, Alexander de Croo et Sophie Wilmès mettront à profit cette semaine pour porter au plus haut niveau les priorités et thèmes chers à la Belgique au sein de l’ONU.

Changement climatique, lutte contre la pandémie de COVID-19 et ses conséquences, défense des droits humains (en particulier ceux des femmes, des filles et des LGBTIQ), lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, conflits et crises humanitaires, respect de l’État de droit et des principes démocratiques, lutte contre l’impunité et réalisation des Objectifs de développement durable : face à l’urgence de ces défis globaux la Belgique reste plus que jamais convaincue qu’un multilatéralisme dynamique, tourné vers l’avenir et la coopération internationale sont la voie pour y apporter une réponse efficace.

Ils auront également l’opportunité de rencontrer nombre de leurs homologues et les principaux responsables de l’ONU, de manière bilatérale ou en format multilatéral. Le Premier ministre De Croo prononcera l’allocution de la Belgique à la tribune de l’Assemblée générale le samedi 25 septembre.

La Ministre Wilmès aura une vingtaine de réunions bilatérales avec certains de ses homologues asiatiques, africains, du Moyen Orient, notamment.

En raison de leur nature globale, ces défis ont un impact direct sur la sécurité et la prospérité de notre pays. Y apporter des réponses concrètes figure au cœur des priorités de la politique étrangère de la Belgique. C’est la raison pour laquelle la Belgique continue de jouer un rôle très actif au sein de l’ONU.

Alexander De Croo : « Dans un monde complexe et en évolution permanente, tout tourne autour du travail d’équipe et des partenariats. La gestion de la crise du COVID-19 et le développement rapide de vaccins sûrs l’ont excellement montré. C’est justement parce que la coopération est essentielle que la Belgique est tant attachée au multilatéralisme. Non comme un petit pays qui en attendrait les retombées, mais en tant qu’acteur solide toujours prêt à passer de la parole aux actes. Qu'il s'agisse de vaincre le coronavirus, de s'attaquer à la crise climatique ou de se protéger contre le terrorisme international, aucun pays n’est capable à lui seul de relever ces défis à la fois vastes et complexes. L’ordre international fondé sur des règles doit être au cœur de cette coopération mutuelle. »

Sophie Wilmès : « De par son histoire, la Belgique est un bâtisseur de ponts, un éclaireur du dialogue et de la compréhension mutuelle. Il s'agit d'un élément essentiel de notre ADN diplomatique et d'une constante de notre engagement international, qui s'est également manifesté au cours de notre mandat au Conseil de sécurité des Nations unies. Notre pays croit fermement que le multilatéralisme reste une nécessité pour relever les défis mondiaux - la pandémie de covidés l'a douloureusement démontré. Aujourd'hui, les Nations unies restent le lieu où l'on discute des grandes questions. L'endroit où les pays peuvent se parler et s'écouter pour mieux se comprendre. Le forum "par excellence" où ils peuvent négocier à l'échelle mondiale et travailler à un consensus. »

Le Premier ministre De Croo et la vice-Première ministre Wilmès participeront à divers événements et réunions de travail consacrés à ces différents thèmes.

Le Premier ministre De Croo ouvrira notamment l'événement de haut niveau « Transformative action for Nature and People », co-organisé par la Belgique sur la protection de l'environnement, et interviendra lors d'une réunion sur la dépénalisation des relations entre personnes LGBTI. Le Premier ministre s'exprimera également lors du sommet virtuel « White House Global COVID-19 Summit : Ending the Pandemic and Building Back Better », organisé par le Président Biden. Au programme figurent également une série de contacts bilatéraux, notamment avec le président Tshisekedi (RDC), le président Ndayishimiye (Burundi) ainsi qu'avec le secrétaire général des Nations unies, M. Guterres, en compagnie de la vice-Première ministre Wilmès.

Le Premier ministre et le vice-Première ministre profiteront de leur présence à New York pour avoir une série de contacts économiques avec des entreprises et investisseurs de poids dans notre pays, tels qu’AB InBev et Microsoft.

Ces quatre dernières années, la Belgique a attaché une attention particulière aux liens entre les aspects politiques, sécuritaires et humanitaires des crises, en organisant des événements consacrés à ce thème lors de cette semaine de haut niveau. Cette année, la ministre Wilmès présidera avec le Commissaire européen Lenarcic, le Niger et l’ONG Save The Children un événement sur le thème « la protection des enfants, victimes invisibles des conflits armés et de la crise du COVID-19 ».

Le Conseil Affaires étrangères auquel participera la ministre Wilmès le lundi 20 septembre, aura comme point principal à l’agenda la situation en Afghanistan. En marge de l’Assemblée générale, Sophie Wilmès participera à une commémoration à l’occasion des 20 ans des attentats du 11 septembre. Elle participera aussi à une réunion des ministres des affaires étrangères soutenant la CPI, mais également à une réunion ministérielle de l’Alliance pour le Multilatéralisme et un sommet ministériel consacré au thème de l’information et de la démocratie.

Vous pourrez suivre en direct le débat général et les événements seront diffusés en direct sur le site web de l’ONU http://webtv.un.org.

Suivez la participation belge à cette semaine onusienne sur nos médias sociaux :