La Belgique contribue à la lutte contre le trafic d’armes illicites en Macédoine du Nord

La Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès a décidé d'accorder une contribution volontaire de 400.000 euros à l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) pour un programme de lutte contre le trafic d’armes illicites en Macédoine du Nord. Le trafic d’armes illicites en provenance des Balkans reste un sujet de préoccupation majeure pour la Belgique en vue de garantir la sécurité en Europe et dans la région.

La lutte contre le trafic illicite des armes dans les Balkans passe par de meilleures capacités de détection par les forces de l’ordre des pays de la région. Pour répondre à ces défis, l’OSCE a lancé un projet en Macédoine du Nord qui prévoit la formation d’unités canines capables de détecter les odeurs de résidus de poudre ou d’explosifs. Le projet, qui court jusqu’en 2023, comprend également un volet portant sur l’amélioration de la coordination interne aux services de sécurité nord-macédoniens ainsi qu’un volet sur la coordination régionale. Enfin, un troisième volet porte sur la conscientisation du public sur les risques liés aux armes à feu illicites et à leur prolifération. L’approche basée sur le genre est intégrée au projet, à la fois dans la participation aux formations et dans le contenu des sessions de conscientisation, notamment sur le rôle joué par les armes à feu dans les violences basées sur le genre.

Cette contribution de la Belgique participe aux engagements pris dans le cadre de la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) , dont l’objectif 16 qui vise à la promotion de sociétés pacifiées et inclusives. L’indicateur 16.4 de cet objectif 16 comprend spécifiquement la réduction significative d’ici 2030 des flux d’armes illicites.