La Belgique se mobilise pour l’accès universel à l’éducation des filles et des garçons

Lors du Sommet mondial sur l'éducation ces 28 et 29 juillet à Londres, sur le thème «Lève la Main», la Ministre de la Coopération au développement et de la Politique des grandes villes, Meryame Kitir, a annoncé une contribution belge au Partenariat mondial pour l’éducation pour la période 2021-2025. Le Partenariat mondial pour l’éducation est un fonds international qui promeut l'accès universel à l'éducation pour les filles et les garçons. Il est actuellement actif dans quelque 90 pays.

En ces temps de COVID-19, la résilience est très souvent évoquée. La Ministre Kitir souligne que cette résilience commence par avoir accès à l'éducation et la possibilité de choisir son propre avenir: "En 2021, il est inacceptable qu'il y ait encore des enfants qui n'ont pas la possibilité d'apprendre à lire ou à écrire ou qui sont contraints de travailler".

La Belgique soutient le Partenariat mondial pour l’éducation avec une contribution de 26 millions d'euros. La Ministre Kitir prévoit également une contribution supplémentaire de 2 millions d'euros afin de promouvoir spécifiquement l'accès des filles à l'éducation. En effet, les filles restent moins nombreuses à aller à l'école que les garçons.

La Ministre Kitir souligne que la Belgique ne se contente pas de se mobiliser lors de ce sommet à Londres. En juin dernier, elle a participé à un échange avec des jeunes sélectionnés par le Partenariat mondial sur l’éducation et Plan International Belgique. A l'avenir, la Belgique continuera à œuvrer pour l'accès universel à l'éducation pour les filles et des garçons, que ce soit via les programmes de coopération bilatérale, via la coopération avec la société civile ainsi que dans les cadres multilatéraux et européens.

#RaiseYourHand #FundEducation #GES2021