La Ministre Kitir en visite de travail au Burkina Faso et au Sénégal

Meryame Kitir, Ministre de la Coopération au Développement et de la Politique Métropolitaine, se rendra au Burkina Faso du 24 au 26 octobre et au Sénégal du 27 au 30 octobre. La visite de travail se concentrera sur l'action climatique internationale. Le ministre Kitir rencontrera des personnalités des deux pays - autorités nationales, ONG et organisations humanitaires - que Kitir souhaite soutenir par des partenariats constructifs.

 

L'agriculture durable pour la sécurité alimentaire et l'adaptation climatique

Au Burkina Faso, le ministre visitera un certain nombre de projets sur l'agriculture et la sécurité alimentaire. La Belgique y soutient déjà des projets, par exemple pour rendre à nouveau fertiles des terres appauvries et offrir ainsi sécurité alimentaire et perspectives aux communautés locales.

La ministre Kitir s'entretiendra avec de jeunes agriculteurs, des dirigeants locaux et des influencers sur les meilleures pratiques et les défis posés par le changement climatique et les solutions possibles pour le développement local et durable, telles que l'agroécologie et les bio-pesticides. Elle rencontrera également des partenaires internationaux, notamment des représentants de l'UE et des agences des Nations unies. Il y sera question du volet externe du Green Deal européen, mais aussi de la présentation du programme d'action climatique belge pour la région.

"Au Sahel, les gens sont très affectés par le changement climatique. Elle est à l'origine d'une grave insécurité alimentaire et de conflits. Par nos actions, nous voulons empêcher le désert de s'étendre, planter des arbres et fournir de l'eau pour l'agriculture", déclare la ministre Kitir. "De cette façon, nous réalisons un double bénéfice : les populations du Sahel peuvent mieux se défendre contre le changement climatique et nous luttons réellement contre le changement climatique, ce qui est important pour tout le monde - y compris pour nous."

Toujours au Sénégal, dans le cadre du programme d'action climatique de la Belgique pour la région, la ministre Kitir visitera des projets de durabilité verte, tels que le reboisement, la gestion environnementale et le traitement des déchets, ainsi que des écosystèmes locaux comme les mangroves et la réserve de la biosphère de Sina Saloum.

"Lors de la marche pour le climat il y a quelques semaines, il y a eu un nouvel appel à faire davantage. Le temps de l'immobilisme est terminé. Nous devons agir maintenant si nous voulons inverser le cours des choses", déclare la ministre Kitir. "Je choisis d'investir dans le climat. Les ressources destinées à l'action internationale en faveur du climat sont désormais supérieures de 70 % à celles de la dernière législature. C'est nécessaire car le changement climatique ne s'arrête pas aux frontières. Il n'y a qu'une seule façon de s'attaquer à la crise climatique. C'est ensemble. Et c'est maintenant.

Deux projets dans le secteur de la santé soutenus par la Belgique dans le cadre de la campagne de vaccination COVID-19 seront également au programme. Une attention particulière sera accordée aux efforts concernant la production locale et durable de vaccins. Le Sénégal s'est fixé comme priorité nationale de développer un secteur pharmaceutique local. Enfin, le ministre s'attardera également sur l'importance de l'emploi et de la protection sociale des jeunes au Sénégal. Elle rencontrera l'Organisation internationale du travail.