Sophie Wilmès préside la réunion ministérielle de la Coalition internationale contre Daesh

Photo de la réunion ministérielle virtuelle de la Coalition internationale pour défaire Daesh

 
Ce 30 mars 2021, la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès a co-présidé avec le Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken une réunion ministérielle virtuelle de la Coalition internationale pour défaire Daesh. Cette réunion en format restreint réunit les 32 Etats et organisations internationales les plus impliqués dans son action.

La réunion ministérielle de ce jour a démontré l’unité et la solidarité de la Coalition ainsi que l’engagement continu de ces membres tel qu’exprimé dans le communiqué conjoint publié à l’issue de la réunion. Face au défi que continue à poser Daesh, les ministres ont réaffirmé l’objectif d’assurer la défaite durable du groupe terroriste et ont réitéré leur soutien à la Coalition et à nos partenaires irakiens. Les efforts en matière de stabilisation ont également été au cœur de la réunion avec l’annonce des besoins en la matière pour l’année 2021 se chiffrant à 670 millions USD.

La lutte contre le terrorisme est une priorité de la politique étrangère belge depuis plusieurs années. Dans cette perspective, notre pays participe activement à la coopération internationale tant aux niveaux européen et onusien, qu’au niveau de la Coalition internationale contre Daesh. La co-présidence belge de cette réunion s’inscrit pleinement dans cette perspective reflétant la participation active de notre pays aux activités de la Coalition depuis sa création en 2014. Sophie Wilmès : "nous devons rester prudents : Daesh n'a pas été vaincu. Les derniers mois ont montré que notre ennemi commun s'adapte et constitue même une nouvelle menace. Comme les attentats de 2016 l'ont montré, la sécurité de la population belge peut dépendre directement des développements internationaux.Conformément à la philosophie de la Coalition, la Belgique applique une approche holistique dans la lutte contre le terrorisme. Un équilibre est recherché entre une dimension préventive et une dimension répressive afin d'accroître l'efficacité."

Dans le cadre de la Coalition, il s'agit d’optimaliser la continuité et la cohérence de l’action belge en équilibrant la dimension militaire de notre engagement dans la lutte contre Daesh avec la dimension humanitaire et la stabilisation. Notre pays est engagé militairement grâce au déploiement de 4 F-16 belges en Irak et dans le nord-est de la Syrie jusqu’en octobre 2021 tout en étant un contributeur régulier aux efforts de stabilisation. En effet, depuis 2016, plus de 18 millions d’euros ont été alloués à la reconstruction de l’Irak, au déminage en Irak et dans le nord-est syrien ainsi qu'à l’amélioration des conditions de vie dans les camps.