Sophie Wilmès rencontre le Ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu

Ce jeudi 21 janvier, la Vice-Première ministre et Ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, a rencontré le Ministre des Affaires étrangères de la Turquie, S.E. Mevlüt Çavuşoğlu en marge de sa visite auprès des institutions européennes. Il s’agissait d’une première rencontre avec son homologue. Dans un climat franc, la Vice-Première ministre a eu l’opportunité d’aborder un certain nombre de dossiers importants pour la Belgique mais aussi d’exprimer certains préoccupations.

La Vice-Première ministre Wilmès a reçu de son homologue turc des précisions quant aux discussions menées ce jour au niveau européen. M. Çavuşoğlu a notamment indiqué que sa venue à Bruxelles avait pour but de sortir de l’impasse dans laquelle se trouvent actuellement les relations avec l’Union européenne. La Vice-Première ministre Wilmès : « il y a un agenda positif sur la table dans lequel s’inscrire si la Turquie s’engage dans une désescalade en Méditerranée orientale et règle ses différends par le dialogue et dans le respect du droit international. Nous avons également acté l'annonce faite par le gouvernement turc au sujet d’un plan de réformes dans le domaine des droits humains. Nous attendons de voir cette intention se concrétiser. »

La Vice-Première ministre a également confirmé l’importance que la Belgique accorde au maintien des bonnes relations bilatérales avec la Turquie du point de vue de l’économie et de la sécurité. Les deux pays ont, par exemple, souligné la bonne coopération dans le dossier des Foreign Terrorist Fighters.

Par ailleurs, ce mercredi 20 janvier, s’est tenue une Joint Economic and Trade Commission virtuelle avec la Ministre turque du Commerce, Ruhsar Pekcan. « Nos exportateurs sont confrontés à un certain nombre d’obstacles. Nous en avons appelé à une mise en œuvre complète de l'union douanière en vigueur actuellement. Une modernisation de cette union peut s’envisager dans la perspective d’une relance durable des relations entre la Turquie et les Européens » ajoute la Vice-Première ministre.

Enfin, la Vice-Première ministre Wilmès et son homologue ont également discuté de la situation au Haut-Karabakh. Sophie Wilmès : « Le cessez-le-feu doit tenir. Le Groupe de Minsk est le seul forum légitime pour la résolution du conflit ».