Sophie Wilmès souligne l’engagement de la Belgique dans la lutte contre le racisme

En cette Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, le 21 mars, l’actualité nous rappelle à notre vigilance face à des paroles et des actes qui restent inacceptables et touchent malheureusement toutes les sociétés. Si la lutte contre le racisme fait partie de nos valeurs comme pilier central de nos démocraties, elle constitue aussi une obligation légale pour la Belgique, puisque notre pays a ratifié la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale en 1975 et s’est doté d’un cadre juridique pour la lutte contre le racisme. En 2020, à l’initiative de l’ex-Première ministre Sophie Wilmès, la Belgique a mis sur pied une Conférence interministérielle chargée de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme pour mieux coordonner les actions des différentes autorités du pays en la matière. Elles travaillent actuellement à élaborer un Plan d’action interfédéral. Nous devons, en effet, continuer nos efforts en Belgique.

Mais ce combat n’est pas seulement mené en interne, il est aussi porté par notre pays sur la scène internationale. 2021 marque le 20ème anniversaire de la conférence de Durban (Afrique du Sud) qui avait accueilli la Conférence des Nations Unies sur la lutte contre le racisme. Pour la première fois, une déclaration et un plan d'action pour combattre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et les formes d'intolérance qui y sont associées, avait pu être adoptée. La Belgique a joué un rôle de bâtisseur de ponts lors de cette conférence, et depuis lors, notre pays est resté activement engagé de la lutte contre le racisme. Sur le plan multilatéral, la Belgique participe à plusieurs initiatives dont les dialogues sur le thème du racisme et soutient systématiquement les mandats des Nations Unies liés à ce sujet, comme celui de la Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée, dont le mandat est décrit sur: https://www.ohchr.org/FR/Issues/Racism/SRRacism/Pages/Mandate.aspx

La cohérence entre notre politique étrangère et intérieure est importante pour la Ministre Wilmès. Dans le cadre de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, la Belgique s’engagera dans le mécanisme dit « dialogue constructif » en avril avec les experts du Comité pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD), qui formuleront ensuite des recommandations à l’attention de notre pays. En mai, l'Examen Périodique Universel (EPU) de la situation des droits humains dans notre pays aura lieu au sein du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies. Ces deux occasions offrent à notre pays la possibilité d'affiner et de renforcer notre politique en matière de lutte contre la discrimination.