Didier Reynders et Alexander De Croo choqués par la situation à Alep

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo ont réagi avec consternation suite aux événements atroces de ces derniers jours à Alep et ses environs. Une nouvelle offensive des forces gouvernementales syriennes entraîne quotidiennement des dizaines de morts, dont de nombreux civils. Ces actions aveugles, soutenues par la force aérienne russe, ont des conséquences dramatiques pour les habitants d'Alep. Depuis plus de 20 jours, au moins 250.000 personnes sont privées de nourriture, d'eau courante et d'autres fournitures vitales.
 
Tout comme la Haute Représentante de l’Union européenne Federica Mogherini et d'autres collègues de l'UE, Didier Reynders et Alexander De Croo pensent que l'aide humanitaire doit parvenir inconditionnellement et sans entrave à la population touchée. La Belgique soutient les propositions en vue d’un monitoring des violations des trêves éventuelles et des violations du droit international humanitaire, afin de veiller à ce que les responsables rendent compte par la suite de leurs actes envers leur propre population, la communauté humanitaire et le monde entier. L'attaque d'un convoi humanitaire de la semaine dernière était un exemple choquant d'une telle violation. Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit également prendre ses responsabilités pour veiller à ce que de tels incidents ne se reproduisent pas.

Les événements à Alep montrent une fois encore que la population syrienne a d'urgence besoin d'une solution politique au conflit. La Belgique soutient entièrement les efforts de l'Envoyé Spécial de l'ONU Staffan De Mistura. Notre pays appelle tous les pays qui ont une influence sur le régime syrien, en particulier la Russie, et les pays qui ont des contacts avec l'opposition armée, à exercer autant de pression que possible pour que les attaques cessent, pour que l’aide humanitaire arrive sans entrave aux personnes en détresse et pour que les négociations politiques dans le cadre de l'ONU à Genève reprennent le plus tôt possible.