Conférence internationale à Bruxelles sur les enfants et les conflits armés

Internationale conferentie in Brussel over kinderen en gewapende conflicten

Le Vice Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et Sa Majesté la Reine viennent d’ouvrir la conférence internationale « Enfants et conflits armés » au Palais d’Egmont à Bruxelles. Le Ministre organise cette conférence à l’avant-veille du 12 février, Journée Internationale des Enfants soldats. Lors de l’ouverture, le Ministre et la Reine étaient accompagnés de Rose Gottemoeller, la Secrétaire générale-adjointe de l’OTAN, de Leila Zerrougui, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies pour les enfants et conflits armés, et de Stavros Lambrinidis, le Représentant spécial pour les droits de l’homme de l’UE.
 
L’ojectif de la conférence est de mettre l’accent sur le développement et la mise en œuvre de mesures pour la protection des enfants par les Nations unies et les organisations régionales telles que l’Union africaine, l’Union européenne et l’OTAN. Des représentants de ces organisations participent à la conférence.
 
En 1996, le ‘’rapport Machel’’ relatif à l’impact des conflits armés sur les enfants a été publié. L’auteur du rapport appelait les organisations régionales à formuler des plans d’action afin de protéger les enfants dans les conflits armés. De nombreuses organisations ont répondu à cet appel, mais ont été depuis confrontées à de nouveaux défis tels que des conflits de nature plus complexe et de nouvelles méthodes de guerre.
 
Didier Reynders a, dès lors, décidé de réunir autour de la table les représentants de toutes ces organisations afin qu’elles partagent leurs expériences en matière de développement et de mise en œuvre de leurs politiques pour la protection des enfants dans des situations de conflits. L’objectif est d’identifier les meilleures méthodes de travail et d’améliorer la protection des enfants dans les conflits armés.
 
La Belgique joue depuis longtemps un rôle de premier plan dans la problématique des enfants dans les conflits armés. Notre pays a ainsi organisé en juillet 2016, à New York, un événement de haut niveau consacré à un autre aspect de cette problématique, à savoir la réhabilitation psychosociale et la réintégration sociale des enfants touchés par les conflits armés. La Belgique est également membre du Groupe des amis ‘’enfants et conflits armés’’ à New York et est co-fondateur et co-président de ce Groupe des amis à Genève. Notre pays s’est toujours engagé, tant au niveau de l’UE que de l’OTAN pour la cause des enfants dans les conflits armés.