Didier Reynders inquiet par la situation au Venezuela

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders demeure très préoccupé par la situation politique, économique et humanitaire au Venezuela. Il soutient la déclaration du 26 juillet 2017 de Federica Mogherini, la Haute Représentante de l’Union Européenne.
 
Le Ministre a pris connaissance du fait que les autorités vénézuéliennes ont organisé l’élection d’une Assemblée constituante le 30 juillet 2017. Il pense que cela ne contribuera pas à une solution aux multiples crises que rencontre le Venezuela et craint que les tensions entre parties concernées s’accroissent davantage. Il appelle le gouvernement vénézuélien à garantir une gestion conforme au cadre constitutionnel, avec le respect des compétences en matière de représentation parlementaire et de pouvoir judiciaire, en vue du bien-être de la population.
 
Le Ministre déplore que la violence persistante au Venezuela ait déjà coûté la vie à plus de 100 personnes. Il demande à toutes les parties concernées de recourir à la concertation et au dialogue. Il soutient aussi les tentatives de constitution d’un « Groupe d’Amis » destiné à permettre le dialogue.
 
L’instabilité politique et la violence permanente ont mené à une grave crise humanitaire au Venezuela. Didier Reynders appelle les autorités à reconnaître les besoins de la population et à accepter qu’une assistance directe soit offerte aux nécessiteux.