Voyager en Chine : Conseils aux voyageurs

En voyage en Chine ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Dernière mise à jour et COVID-19 en Chine

Dernières mises à jour et informations sur le COVID-19 en Chine.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Coronavirus COVID-19

  • Il est recommandé de vérifier attentivement les conditions d’entrée avant de commencer un voyage à l’étranger. Quelle que soit votre destination de voyage, la vaccination contre la COVID-19 reste bien sûr recommandée.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site info-coronavirus


Les voyages non essentiels vers la Chine sont déconseillés. 

  • À partir du 8 janvier 2023, il n’y a plus de quarantaine imposée aux voyageurs à leur arrivée en Chine.
  • Il est toujours nécessaire de faire un test PCR dans les 48 heures avant le départ pour la Chine et de remplir une déclaration de santé. Il n’est, par contre, plus nécessaire d’obtenir un code QR de santé de l’Ambassade de Chine à Bruxelles.
  • La Chine facilite désormais la délivrance de nombreux visas, mais n’a pas explicitement mentionné qu’elle reprenait la délivrance de visas touristiques. L’octroi d’un visa touristique par les autorités chinoises peut donc s’avérer encore problématique.
  • Depuis décembre, la Chine connait sa plus grande vague d’infections en raison de la fin de la politique zéro-Covid.
  • Au vu du risque de saturation des hôpitaux et, dès lors, du risque de ne pas pouvoir être pris en charge rapidement en cas d’urgence, les voyages non essentiels restent pour le moment déconseillés. Il est particulièrement déconseillé aux personnes immunodéprimées de voyager.
  • Les voyageurs qui partent tout de même sont invités à se faire vacciner contre le COVID-19. Le port du masque FFP2 est fortement recommandé durant toute la durée du voyage et du séjour. Veuillez emporter suffisamment de masques avec vous.  

COVID-19 : hausse dramatique des cas depuis l’assouplissement des mesures anti-Covid

La Chine a récemment décidé d’abandonner sa politique « zéro COVID » et de ne plus imposer la quarantaine à l’arrivée. L’usage du healthkit en Chine semble avoir été définitivement abandonné.

Ces assouplissements ont engendré une hausse exponentielle des cas d’infection. En raison du fait qu’il n’est plus requis de se faire tester régulièrement, aucune information objective fiable n’est néanmoins disponible sur le nombre réel de cas positifs. Le taux d’occupation des hôpitaux est également inconnu, mais on peut craindre une saturation des services hospitaliers.

Nous vous rappelons la nécessité de se conformer aux instructions des autorités locales. En cas de difficulté, contactez l'Ambassade/le Consulat général de Belgique compétent pour l’endroit où vous vous trouvez au moment où le problème surgit (voir https://china.diplomatie.belgium.be/fr/juridictions).

INTERNATIONAL (voyager vers la Chine) :

AVANT LE DEPART

Des informations sur les visas sont disponibles sur le site de l'Ambassade de Chine à Bruxelles Il reste nécessaire de faire un test PCR, avec résultat négatif, 48 heures avant le départ pour la Chine, et de remplir une déclaration de santé. Vous trouverez plus d’informations sur le site de l’Ambassade de Chine à Bruxelles.

Pour les passagers ayant des antécédents d'infection à la COVID-19 ou de contact étroit, ou des symptômes suspects, plus aucun document ou démarche additionnelle n’est nécessaire depuis le 15 novembre 2022.

APRES L’ARRIVEE

Les autorités ont annoncé qu’il n’y aurait plus de test PCR ni de quarantaine imposés à l’arrivée en Chine.  Il n’y a actuellement pas d’information sur les conséquences éventuelles de la mention d’une information qui pourrait être jugée problématique par les autorités dans la déclaration de santé que les voyageurs doivent remplir. 

Dans le cas où une quarantaine serait imposée, il est bon de savoir que les conditions générales et l'hygiène dans ces hôtels de quarantaine sont souvent inférieures aux normes occidentales, et que les membres d’une même famille (à partir de 14 ans) sont séparés les uns des autres. La connexion WIFI est souvent très mauvaise et la communication avec le personnel de l'hôtel n'est généralement possible qu'en chinois, auquel cas l’usage d’applications de traduction se révèle essentiel.

Les personnes en quarantaine n’ont souvent pas de choix en termes de repas et n’ont souvent pas de réfrigérateur dans leurs chambres, ce qui peut poser problème si vous souhaitez apporter de la nourriture et/ou des médicaments. Aucune assistance médicale en personne (visite d’un médecin,…) n’est possible pendant la quarantaine, sauf, en principe, en cas d’urgence, où vous êtes alors évacué(e) «  en closed loop » vers un hôpital. Il y a néanmoins lieu de noter que, même en cas d’urgence, une intervention rapide ne peut pas être garantie.

Il est fortement conseillé de ne pas signer de documents en chinois que vous ne comprenez pas. Ayez recours à un outil de traduction.

Le paiement par carte de crédit étrangère semble être parfois impossible, prévoyez donc suffisamment de yuans en cash avant de partir pour couvrir vos premières dépenses.

Veuillez noter que, dans le cas d’un tel scénario, l'Ambassade / le Consulat ne peut pas influencer la décision des autorités locales concernant l’hospitalisation ou l'attribution des établissements de quarantaine et les conditions dans lesquelles ces séjours doivent être effectués.

La décision de voyager en Chine et, dès lors, de se soumettre aux conditions sanitaires des autorités chinoises est un choix personnel, qui relève de la responsabilité de chaque voyageur.

Nous vous recommandons vivement de tenir compte de tout ce qui précède lorsque vous planifiez votre voyage en Chine.

INTERIEUR (voyager en Chine)

Les voyages à l’intérieur de la Chine sont désormais plus faciles depuis l’abandon de la politique zéro-Covid. Des contrôles de température peuvent encore être imposés (aéroports et gares, accès aux bâtiments, aux commerces, aux transports publics, les lieux publics…). Bien que le healthkit (code QR de santé) n’est plus obligatoire, il est encore possible que les autorités chinoises imposent aux voyageurs de le télécharger. Attention, les versions varient d’une province à l’autre. Le port du masque reste obligatoire dans les transports en commun et les espaces publics.

Macao est de nouveau accessible depuis la Chine continentale sans qu’il soit nécessaire de présenter un test PCR négatif ou un code QR de santé. Les procédures d’enregistrement au passage à la frontière peuvent, dans les circonstances actuelles, durer plus d’une heure.

La frontière avec Hong Kong est progressivement rouverte. Actuellement, 60 000 personnes sont autorisées à franchir quotidiennement la frontière de Hong Kong depuis la Chine continentale. Il est nécessaire de s’inscrire en ligne pour pouvoir franchir cette frontière et les places sont attribuées selon le principe du premier arrivé, premier servi. La présentation du résultat négatif d’un test PCR fait dans les 48 heures précédentes est requise, ainsi que le remplissage d'un formulaire de déclaration de santé des douanes chinoises.

Pour des informations spécifiques sur la situation à Hong Kong, nous vous invitons à consulter notre conseil par destination Hong Kong SAR.

La situation évolue constamment et des changements peuvent être mis en œuvre rapidement sans préavis.

Vous pouvez suivre les dernières nouvelles sur le site de la National Health Commission.