Voyager au Gabon : Conseils aux voyageurs

En voyage au Gabon ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Transport au Gabon

Informations sur le transport au Gabon.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Sécurité / info routière

Les routes sont souvent en très mauvais état, même à Libreville, particulièrement durant la saison des pluies  (octobre-décembre et février-mai) où les pistes deviennent impraticables.

Sur les routes et les pistes, le comportement imprévisible de nombreux conducteurs nécessite une attention de tous les instants. Il est formellement déconseillé de circuler la nuit en raison de l’insécurité routière. L’arrivée rapide des secours en cas d’accident n’est pas garantie.

En cas d’accident sérieux, il peut parfois être plus prudent de ne pas descendre de son véhicule et de se rendre au commissariat de police le plus proche pour rapporter l’accident. Il est déjà arrivé que des conducteurs étrangers soient pris violemment à part par des passants dans ce type de situation.

Sécurité / info aérienne

L’aéroport de Libreville est principalement desservi par les compagnies Air France, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines, Royal Air Maroc, Air Côte d’Ivoire, Kenya Airways, Rwandair et la société ouest-africaine ASky.

Pour les liaisons à l'intérieur du pays, il est impératif de se renseigner sur place. Il faut souvent compter, selon la compagnie, sur des retards dans les horaires de vols.

Des compagnies régionales relient Libreville à d'autres villes africaines telles Douala, Kigali, Brazzaville, Malabo, Luanda, Kinshasa en Johannesburg. Certaines d'entre elles sont cependant sur la liste noire des compagnies totalement ou partiellement interdites de vol en Europe. Consultez à ce sujet le site de la Commission européenne

Sécurité / info navigation

Le Gabon est parcouru par de nombreux cours d'eau. Le principal est le fleuve Ogoué qui s'étend sur 1200 km. Entrecoupé de chutes et de rapides, il est navigable en aval de Ndjolé et termine son cours en un delta marécageux. Il est impératif de se renseigner sur place sur la possibilité ou non d'excursions fluviales. Si de telles excursions étaient possibles, elles devraient être envisagées avec la plus grande prudence, les conditions de sécurité et de fiabilité n'étant pas connues.