Voyager à Haïti : Conseils aux voyageurs

En voyage à Haïti ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Sécurité générale à Haïti

Informations sur la sécurité générale à Haïti.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Au vu de la situation très instable actuellement dans le pays, il est recommandé de reporter tous les voyages à destination d'Haïti jusqu'à nouvel ordre.
Des gangs armés ont pris le contrôle de plusieurs zones de la capitale Port-au-Prince (jusqu’à 80% de la capitale) ainsi que du reste du pays. Des confrontations ont lieu entre ces gangs et les forces de l’ordre, ce qui débouche sur des violences.

Les déplacements sans accompagnement à l'intérieur du pays sont fortement déconseillés. Nous vous conseillons de rester chez vous, ou dans un lieu sécurisé. L'insécurité se déplace parfois vers de nouvelles zones. Informez-vous toujours avant votre départ si vous êtes dans le pays et si un déplacement est d’une réelle nécessité.

Des barricades enflammées sont fréquemment mises en place dans les rues. Ces barricades peuvent bloquer les routes et vous faire emprunter un itinéraire différent, comme la route menant à l’aéroport international de Toussaint-Louverture. Si vous devez vous déplacer à l'intérieur du pays, il est recommandé d’être accompagné par des personnes qui connaissent bien le terrain. De nombreuses coupures de courant et pénuries de produits de première nécessité, tels que l’eau ou le carburant, sont fréquentes. Assurez-vous d’avoir du stock en suffisance.

Haïti est une île et elle importe tous ses produits, alimentaires et non alimentaires. La fermeture de ses aéroports conduit progressivement à une pénurie de ces produits. Une pénurie d’eau potable est déjà constatée.

Les frontières terrestres, maritimes et aériennes avec la République dominicaine sont actuellement fermées, ce qui rend impossible les déplacements en bus, en voiture ou en avion entre les deux pays.

Il est également conseillé de s'informer dans les médias locaux sur l’évolution de l'état de la sécurité et de rester en contact avec le consulat honoraire de Belgique à Port-au-Prince.


Criminalité

La criminalité  est élevée en Haïti, avec la présence de nombreux gangs et de l’absence de sécurité policière, en particulier à Port-au-Prince et jusque dans l’Artibonite et au Cap-Haïtien. Les gangs sévissent dans les quartiers résidentiels et enlèvent des personnes, aussi bien les habitants que les étrangers.

Les principaux risques sécuritaires sont les suivants :

  • Les vols à main armée. La présence de bandes organisées et la circulation d'armes en Haïti augmentent le risque de vols à main armée. Des vols sur des étrangers ont été signalés dans le quartier de Pétionville, surtout le soir à la sortie des restaurants et par des voleurs à moto. De plus, l'aéroport de Port-au-Prince et les routes de l'aéroport vers la ville sont des cibles possibles. Des vols avec violence ont également été signalés à la sortie des banques et aux guichets automatiques ;
  • Les enlèvements pour rançon sont fréquents, tant pour les étrangers que pour les locaux. Les personnes ayant la double nationalité et qui voyagent ou vivent en Haïti, sans distinction de rang ou de classe sociale, sont particulièrement touchées. Des centaines d’étrangers ont été enlevés depuis 2020 en échange de demande de rançons. Dans certains cas exceptionnels, des personnes ont disparu ou ont été abattues ;
  • Le nombre d’agressions de femmes et d’enfants a augmenté. Des cas de viols, parfois en groupe, ont été rapportés ;
  • Des barrages routiers et embuscades tendues par des groupes armés, principalement sur la RN2 près de Petit Goâve ;
  • Manifestations ou rassemblements publics avec violence.

Si votre voyage se révèle d’une grande nécessité, veuillez prendre les précautions de sécurité suivantes:

  • Préparez bien votre voyage si vous devez vous rendre en Haïti, bien que tout voyage soit fortement déconseillé, et assurez-vous d’être accueilli sur place par des personnes connaissant la situation locale ;
  • Ne vous baladez jamais seul et encore moins dans les quartiers populaires ;
  • Ne circulez pas à pied, ni en journée ni le soir ;
  • Évitez les déplacements en voiture après le coucher du soleil ;
  • Dans la mesure du possible, garez votre voiture dans une zone sécurisée ou sur un parking surveillé ;
  • Roulez avec les portières verrouillées et les fenêtres fermées ;
  • N’utilisez pas les transports en commun ou les taxis (sauf s’il s’agit d’une compagnie de taxi reconnue) et certainement pas de mototaxis. Privilégiez plutôt la location de voiture avec chauffeur;
  • Même s’ils ont parfois l’air sans surveillance, ne franchissez pas les barrages routiers ;
  • Faites des réserves de nourriture, d’eau et de caburant en suffisance ;
  • Être étranger en Haïti est un signe de richesse, ne portez donc pas de bijoux ostentatoires, d'objets de valeur ou d’équipement coûteux (caméras, smartphones, vêtements de marque, etc.), au risque de vous faire agresser ;
  • Mettez vos documents (tels que votre passeport et votre argent) en sécurité ;
  • Évitez les manifestations et les rassemblements ;
  • Suivez les directives de la police et évitez les conflits avec eux ;
  • N'opposez pas de résistance en cas de vol ; 
  • Soyez prudent si vous devez vous rendre dans une banque. Privilégiez les transactions aux guichets avec des caissiers plutôt qu’aux guichets automatiques, où les taux d’agression sont plus élevés. Gardez à l’esprit que des voleurs restent aux alentours des banques. Pour les guichets automatiques, privilégiez ceux se trouvant dans les hôtels et les supermarchés. 

GSM et facilités de communication

Les GSM belges devraient fonctionner en Haïti. Vérifier sur le site web de votre fournisseur.
L’on peut acheter à l’aéroport, dans le hall d’arrivée, des  cartes SIM des compagnies locales (Digicel ou Natcom).

Il y a de nombreuses coupures de courant qui peuvent altérer le bon fonctionnement de vos appareils électroniques mais aussi rendre inutilisable le réseau général.