Voyager au Honduras : Conseils aux voyageurs

En voyage au Honduras ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Transport au Honduras

Informations sur le transport au Honduras.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Sécurité/info routière

L'insécurité routière est importante: mieux vaut adopter une conduite prudente et défensive. Il faut proscrire les voyages de nuit, en raison du manque de signalisation et de possibles agressions. Si vous louez une voiture, il est conseillé de rouler uniquement de jour et d'emprunter les axes principaux.

La région « triangulaire» (Honduras, Guatemala et El Salvador) est considérée comme une région particulièrement dangereuse. Dans cette zone frontalière, il est aisé pour les voleurs d'éviter les autorités en traversant illégalement les frontières.

Durant la saison des pluies, il est fréquent que des routes soient inondées, que des ponts soient détruits et que certaines voies locales soient tout à fait bloquées.

Sécurité/info aérienne

Bien qu'il n'y ait pas de limitations spéciales concernant les compagnies aériennes qui volent vers le Honduras, vous pouvez, pour votre information générale, consulter le site de la Commission européenne.

Sécurité/info navigation

Le Honduras compte cinq ports : quatre sur la côte caraïbe (Puerto Cortés, Tela, Puerto Castilla et La Ceiba) et un sur la côte pacifique (San Lorenzo). Ces ports sont uniquement fréquentés par des bateaux cargos et des porte-conteneurs. Les passagers ne peuvent plus embarquer sur des embarcations dites « combinées ». Des actes de piraterie ont été signalés le long des côtes caraïbes.

Sécurité/info transport public

Si vous voyagez en bus, méfiez-vous des voleurs qui se trouveraient à bord. Il est conseillé de choisir des bus en bon état et ont une bonne apparence que des bus plus anciens qui, bien qu'ils soient moins chers, sont souvent victimes de vols et d'attaques à main armée.