Voyager aux Îles Salomon : Conseils aux voyageurs

En voyage aux Îles Salomon ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Santé et hygiène aux Îles Salomon

Informations sur la santé et l’hygiène aux Îles Salomon.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

À l'heure actuelle, il n'existe pratiquement aucune restriction de voyage liée au COVID, mais il est important d'être bien informé et préparé à voyager. Vous devez montrer une preuve de vaccination COVID pour entrer aux Îles Salomon.

Lors de la préparation d'un voyage, il est donc essentiel de connaître les mesures applicables à la fois dans le pays de destination et dans les pays de transit.

Si vous tombez malade au cours d'un voyage, il est généralement conseillé de ne pas sortir tant que vous vous sentez malade. S'il s'agit d'un cas confirmé de COVID-19, soit par un autotest, soit par un diagnostic clinique de votre médecin généraliste, il est recommandé de rester dans votre logement et de vous isoler pour éviter toute propagation.

En cas de maladie, il est important de limiter la propagation du virus sur le plan social. Si vous devez sortir, il est fortement recommandé de rester à une distance d'au moins 1,5 mètre des autres. Portez un masque si vous rencontrez d'autres personnes, en particulier celles dont la santé est fragile et évitez les lieux très fréquentés.

Tous les voyageurs doivent être conscients des risques pour leur santé lorsqu'ils voyagent. Il est important de vérifier votre destination avant de partir pour connaître les risques et vous préparer en conséquence. Il est fortement recommandé de souscrire une assurance voyage complémentaire qui couvre tous les risques médicaux. Dans de nombreux cas, l'assurance ordinaire auprès de la mutuelle est insuffisante.

Couts/infrastructure soins médicaux

L’infrastructure hospitalière étant de piètre qualité, en cas de problème grave, un rapatriement sanitaire vers Brisbane en Australie doit être envisagé. Cela coûte très cher et prend du temps. Assurez-vous que votre assurance voyage couvre une évacuation médicale. 

Vaccinations

Voir cette page.



Nourriture/boissons

La consommation de poisson de récif peut entraîner une intoxication ciguatérique. La ciguatera est une toxine naturellement présente dans les fruits de mer.

Dans de nombreuses régions, l’eau du robinet n’est pas potable. L'eau et les boissons en bouteille sont généralement sûres, mais gardez à l'esprit que de nombreux restaurants et hôtels servent de l'eau du robinet, sauf si de l'eau en bouteille est spécifiquement demandée. Veuillez noter que la glace pour les boissons peut être préparée avec de l'eau du robinet.

Risque de paludisme

Il est fortement conseillé de dormir sous une moustiquaire, d'utiliser des produits anti-moustiques contenant du DEET et de prendre un produit prophylactique pour les courts séjours. En fonction de votre état général, votre médecin vous indiquera le type de traitement le mieux adapté. 

Rougeole

En raison d’une épidémie de rougeole dans un certain nombre de pays de la région (Samoa américaines, Samoa, Fidji, Tonga, Australie, Nouvelle-Zélande et Philippines), toute personne arrivant aux Îles Salomon devra, à partir du 14/12/19, remplir une carte de déclaration de santé publique.  Les voyageurs arrivant aux Îles Salomon en provenance de pays où des cas de rougeole ont été observées, ou qui se rendent dans des pays où des épidémies se sont manifestées, doivent être en mesure de prouver qu'ils ont été vaccinés contre la rougeole au moins deux semaines avant leur voyage.  Ces exigences ne s'appliquent pas aux bébés de moins de 6 mois, aux femmes enceintes et aux personnes pour lesquelles la vaccination est contre-indiquée.

Fièvre jaune

Les passagers en provenance d'une zone infectée par la fièvre jaune doivent présenter un certificat international de vaccination.

Rotavirus

Le rotavirus est présent et très contagieux, il  peut être très dangereux surtout pour les enfants. Le virus se transmet par contact interpersonnel et par des objets ou des aliments contaminés. Lavez-vous fréquemment les mains et veillez à l'hygiène des denrées alimentaires.

Zika

Le virus Zika est transmis par le moustique Aedes Aegypti, qui pique surtout en journée. L'infection est le plus souvent asymptomatique mais les symptômes suivants peuvent se manifester: fièvre, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs musculaires et articulaires, fatigue et yeux rouges. Il est recommandé aux voyageurs de se protéger contre les moustiques en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Le virus est à l'origine de cas de microcéphalie chez le nourrisson. Il est dès lors recommandé aux femmes enceintes ou qui aspirent à l'être dans un futur proche de reporter leur voyage. Si celui-ci ne peut être postposé, nous les invitons à prendre contact avec leur médecin et à prendre toutes les précautions nécessaires afin de se protéger des piqûres de moustiques.

Par mesure de précaution, il est conseillé aux voyageurs revenant d’une zone où sévit l'épidémie d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant au moins deux mois après le retour. 

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de l’Organisation Mondiale de la Santé, du SPF Santé Publique ou de l’Institut de Médecine Tropicale.

Natation

Les  plongeurs doivent savoir que le seule caisson hyperbare dans l’archipel (à Honiara) est actuellement hors d’usage. Cela signifie que les plongeurs victime d’accidents de  décompression doivent être transportés par transport médical vers un autre pays pour y être soignés. Il est impératif de contracter avant le départ une assurance couvrant les frais médicaux ou de rapatriement sanitaire.