Voyager au Laos : Conseils aux voyageurs

En voyage au Laos ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Santé et hygiène au Laos

Informations sur la santé et l’hygiène au Laos.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Au Laos

Les infrastructures médicales sont extrêmement limitées. Une maladie grave nécessite souvent un rapatriement sanitaire. Il est primordial de disposer d’une bonne assurance santé (couvrant aussi le rapatriement) pour l’entièreté du séjour au Laos. L’ambassade ne délivre pas de lettres de prolongation de visa pour les séjours au Laos.

Tous les voyageurs doivent être conscients des risques pour leur santé lorsqu'ils voyagent. Il est important de vérifier votre destination avant de partir pour connaître les risques et vous préparer en conséquence.


Vous trouverez davantage d’informations sur les risques sanitaires particuliers pour les voyages au Laos ainsi que sur les médicaments indiqués sur les sites suivants :

 

Coûts/infrastructure soins médicaux 

L’infrastructure médicale locale est rudimentaire. En cas de problème grave, une évacuation sur Bangkok est indiquée. Il est conseillé au voyageur de souscrire une assurance pour les frais médicaux, évacuations et accidents, et d’étudier les clauses des assurances médicales en cas de voyage.

En cas d’urgence, il est conseillé de se rendre à l'hôpital d'Udon Thani en Thaïlande qui se trouve près de la frontière avec le Laos (tél. +66-42-342555), au Centre médical de l’ambassade de France à Vientiane, dirigé par un médecin belge (tél +856 21 214150), à l’Australian Clinic à Vientiane (tél. +856 21 413603) ou à la Clinique internationale à Vientiane (tél. +856 20 5584651).

La compagnie LAO WEST COAST organise des rapatriements sur la capitale Vientiane de tout le Laos mais pas de transfert vers la Thaïlande. Vols de jour uniquement. Coût horaire très élevé. Se renseigner au n° de tél. + 856 512 054/ 512 023/ 020 514 184/ fax 512 055).

N’oubliez pas d’amener une trousse de pharmacie de secours. En cas de maladies chroniques, il est indiqué d’emmener une provision suffisante de vos médicaments habituels car ceux-ci sont souvent indisponibles au Laos.


Risque eau potable et alimentation 

L'eau n'est pas potable. Vérifiez si les bouteilles que vous achetez sont dûment scellées.

Des plats et aliments sont préparés et mis en vente dans les rues dans des conditions hygiéniques parfois douteuses. Il est utile d’amener des médicaments contre la diarrhée et les infections intestinales.

 

Vaccinations 

Voir cette page

 

COVID-19

À l'heure actuelle, il n'existe pratiquement aucune restriction de voyage liée au COVID, mais il est important d'être bien informé et préparé à voyager.

Lorsque vous préparez un voyage, il est donc essentiel de connaître les mesures applicables à la fois dans le pays de destination et dans les pays de transit.

Si vous tombez malade au cours d'un voyage, il est généralement conseillé de ne pas sortir tant que vous vous sentez malade. S'il s'agit d'un cas confirmé de COVID-19, soit par un autotest, soit par un diagnostic clinique de votre médecin généraliste, il est recommandé de rester dans votre logement et de vous isoler pour éviter toute propagation.

En cas de maladie, il est important de limiter la propagation du virus sur le plan social. Si vous devez sortir, il est fortement recommandé de rester à une distance d'au moins 1,5 mètre des autres. Portez un masque si vous rencontrez d'autres personnes, en particulier celles dont la santé est fragile et évitez les lieux très fréquentés.
 

Risques sanitaires particuliers

Dengue 

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques qui piquent surtout pendant la journée et en début de soirée.

La dengue est endémique au Laos, aussi bien en milieu urbain que rural, en particulier pendant la saison des pluies. Il n’existe pas de vaccin.

Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des éruptions cutanées. Cette maladie étant dangereuse et parfois mortelle, il est important de consulter immédiatement un médecin lors de
l’apparition de symptômes et de se protéger contre les moustiques (utiliser un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire, en portant des vêtements longs). L’Aspirine et l’Ibuprofène produisent un effet néfaste car ces médicaments renforcent les symptômes.

Grippe aviaire

La grippe aviaire est présente au Laos, aussi bien chez les animaux que chez l’homme, parfois avec une issue fatale. Il y a eu des foyers de grippe aviaire dans les districts de Nambak, la province de Louang Namtha et dans le village de Ban Don Mai (situé dans la province de Xaignabouli). Jusqu'à présent, ni l'Organisation mondiale de la Santé ni le SPF Santé publique n'ont émis de restriction en matière de voyages vers quelque destination que ce soit en raison de la grippe aviaire.

Des mesures de précaution sont recommandées pour limiter les risques de contact avec le virus de la grippe aviaire : éviter le contact avec de la volaille ; ne consommer que de la viande ou de la volaille (ainsi que des produits de volaille) bien cuits ;
se laver régulièrement les mains.

Vous trouverez des informations détaillées :

Malaria

La malaria est endémique au Laos. Il est fortement conseillé de dormir sous une moustiquaire, d'utiliser des produits anti-moustiques contenant du DEET et de prendre un produit prophylactique pour les courts séjours. En fonction de votre état général, votre médecin vous indiquera le type de traitement le mieux adapté.

Zika

Le virus Zika est transmis par le moustique Aedes Aegypti, qui pique surtout en journée. L'infection est le plus souvent asymptomatique mais les symptômes suivants peuvent se manifester: fièvre, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs musculaires et articulaires, fatigue et yeux rouges. Il est recommandé aux voyageurs de se protéger contre les moustiques en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Le virus est à l'origine de cas de microcéphalie chez le nourrisson. Il est dès lors recommandé aux femmes enceintes ou qui aspirent à l'être dans un futur proche de reporter leur voyage. Si celui-ci ne peut être postposé, nous les invitons à prendre contact avec leur médecin et à prendre toutes les précautions nécessaires afin de se protéger des piqûres de moustiques.

Par mesure de précaution, il est conseillé aux voyageurs revenant d’une zone où sévit l'épidémie d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant au moins deux mois après le retour. 

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de l’Organisation mondiale de la Santé, du SPF Santé publique ou de l’Institut de Médecine tropicale