Voyager en Malaisie : Conseils aux voyageurs

En voyage en Malaisie ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Santé et hygiène en Malaisie

Informations sur la santé et l’hygiène en Malaisie
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

À l'heure actuelle, il n'existe aucune restriction de voyage liée au COVID en Malaisie, mais il est important d'être bien informé et préparé à voyager.

Lors de la préparation d'un voyage, il est donc essentiel de connaître les mesures applicables à la fois dans le pays de destination et dans les pays de transit.

Des informations supplémentaires concernant la situation du COVID-19 sont disponibles sur le site web du Ministère malaisien de la Santé (en malais).

Si vous tombez malade au cours d'un voyage, il est généralement conseillé de ne pas sortir tant que vous vous sentez malade. S'il s'agit d'un cas confirmé de COVID-19, soit par un autotest, soit par un diagnostic clinique de votre médecin généraliste, il est recommandé de rester dans votre logement et de vous isoler pour éviter toute propagation.

En cas de maladie, il est important de limiter la propagation du virus sur le plan social. Si vous devez sortir, il est fortement recommandé de rester à une distance d'au moins 1,5 mètre des autres. Portez un masque si vous rencontrez d'autres personnes, en particulier celles dont la santé est fragile et évitez les lieux très fréquentés.


Coûts/infrastructure des soins médicaux

Dans les grandes villes, les infrastructures médicales sont excellentes. Les hôpitaux privés les plus importants offrent des services de santé de niveau occidental. Les hôpitaux publics sont de qualité acceptable mais ne sont en principe pas fréquentés par les touristes. Il faut savoir que quelques médicaments portent un autre nom de marque qu'en Belgique. N'oubliez pas votre pharmacie de secours dûment remplie!

 
Risque eau potable et alimentation

La qualité de l'eau et de la nourriture est bonne. Cependant, il est préférable de consommer de l'eau en bouteille.

 
Vaccinations

Comme la Malaisie est un pays tropical, des maladies spécifiques y sont présentes. Cependant, il n'est pas obligé d'obtenir des vaccinations préalables.
Tous les voyageurs en Asie, quelles que soient la durée et les circonstances de séjour, doivent être protégés contre l'hépatite A. La vaccination contre la polio, le tétanos et la diphtérie est aussi fortement conseillée. Consultez au moins 2 à 6 semaines avant votre départ les sites web de l'Institut de Médecine tropicale à Anvers https://www.wanda.be/fr/landen/malaisie/ et de l'Organisation mondiale de la santé dont le siège est à Genève http://www.who.int/fr afin d'obtenir des informations plus détaillées.

 
Risques sanitaires particuliers

Pour plus d'informations, nous vous suggérons de consulter le site internet de l'Institut de Médecine Tropicale d'Anvers.

Malaria / Paludisme

La malaria est endémique en Malaisie en dehors des centres urbains dans les zones rurales plutôt isolées, ainsi qu'à Bornéo. Il est fortement conseillé de dormir sous une moustiquaire, d'utiliser des produits anti-moustiques contenant du DEET et de prendre un produit prophylactique pour les séjours qui impliquent des randonnées dans la nature et surtout dans la jungle. En fonction de votre état général, votre médecin vous indiquera le type de traitement le mieux adapté.

Fièvre Dengue

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques Stegomyia qui piquent surtout pendant la journée et en début de soirée. La dengue est endémique en Malaisie, y compris dans les centres urbains et surtout pendant des périodes avec de fortes pluies. Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des éruptions cutanées. Il n'existe pas de vaccin. Etant donné que cette maladie est dangereuse et parfois mortelle (dengue hémorragique), il est important de consulter immédiatement un médecin lors de la constatation des symptômes et de se protéger contre les moustiques, en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Chikungunya

La fièvre Chikungunya est une infection virale transmise par les moustiques Aedes qui piquent durant la journée (surtout au lever et au coucher du soleil) pendant la saison plus chaude. Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des rougeurs de la peau. Les mesures de protection consistent à utiliser un produit anti-moustiques contenant du DEET, dormir sous une moustiquaire, porter des vêtements longs. Il n'existe ni de traitement spécifique, ni de vaccin. La Chikungunya survient moins dans les villes qu'à la campagne (les plantations de caoutchouc sont surtout affectées).

Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, telles le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie. Il vaut mieux éviter les anti-diarrhéiques en vente dans les pharmacies locales ; ceux-ci sont le plus souvent inefficaces voire même dangereux.

Fièvre jaune

La fièvre jaune ne se rencontre pas en Malaisie. Les voyageurs qui ont effectué récemment un voyage dans un pays d’Afrique ou d’Amérique latine où la fièvre jaune est endémique sont toutefois obligés de présenter lors de leur arrivée en Malaisie un certificat de vaccination contre cette maladie.

SIDA, hépatites B et C

Les maladies sexuellement transmissibles sont répandues en Malaisie. Il est indiqué de prendre les précautions nécessaires.

Bilharziose

Ne vous promenez pas pieds nus dans des eaux stagnantes.

Leptospirose

La leptospirose est présente  en Malaisie. Les infections se produisent après un contact avec des rats ou par l'eau contaminée par des rats. D'autres animaux peuvent être porteurs de la bactérie, entre autres, les chiens, les porcs, les bovins, les moutons et les chèvres. L'infection se produit par contact direct avec des animaux infectés ou avec leur urine ou indirectement par l'intermédiaire de l'environnement contaminé avec l'urine, comme en particulier  l'eau de surface, les plantes humides et la boue. Les symptômes sont des symptômes pseudo-grippaux tels que de la fièvre, des douleurs musculaires, maux de tête, sensibilité à la lumière, des nausées et des vomissements. Dans le cas d'une forte fièvre soudaine après avoir nagé en eau libre, s'adresser à un médecin.

En juin 2016, le ministère malaisien de la Santé a émis un avertissement en raison d'un nombre croissant d'infections.

Grippe aviaire A (H5N1)

Dans le passé, les autorités malaisiennes ont constatés des cas de grippe aviaire en Malaisie.

Le risque d’ infection humaine est plutôt limité à moins qu’il y ait eu  un contact direct avec de la volaille infectée. L’Organisation Mondiale de la Santé avise de prendre des mesures de précaution afin de limiter les risques de contact avec le virus de la grippe aviaire à un strict minimum: éviter de s'approcher de la volaille, ne consommer que de la viande de volaille bien cuite, se laver les mains régulièrement.

Des informations supplémentaires, régulièrement mises à jour, peuvent être obtenues via le site du SPF Santé PubliqueInfluenza | sciensano.be, l'Organisation Mondiale de la Santé, l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA) ou l'Organisation internationale des épizooties (OIE).

Grippe A/H1N1

Vu l’aspect sporadique des nouveaux cas de grippe A H1N1, les voyageurs sont priés de prendre les précautions d’hygiène personnelle. A l’arrivée à l’aéroport international de Kuala Lumpur (KLIA), les voyageurs sont scannés avec des caméras thermiques. Les personnes qui ont de la fièvre peuvent être placées en quarantaine.

Virus Zika

Jusqu’à présent deux cas de maladie à virus Zika, transmis par le moustique Aedes Aegypti, ont été signalés par les autorités sanitaires locales.  L'infection est le plus souvent asymptomatique mais les symptômes suivants peuvent se manifester: fièvre, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs musculaires et articulaires, fatigue et yeux rouges. Il est recommandé aux voyageurs de se protéger contre les moustiques en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Le virus est à l'origine de cas de microcéphalie chez le nourrisson. Il est dès lors recommandé aux femmes enceintes ou qui aspirent à l'être dans un futur proche de reporter leur voyage. Si celui-ci ne peut être postposé, nous les invitons à prendre contact avec leur médecin et à prendre toutes les précautions nécessaires afin de se protéger des piqûres de moustiques.

Par mesure de précaution, il est conseillé aux voyageurs revenant d’une zone où sévit l'épidémie d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant au moins deux mois après le retour. En cas de symptômes comparables à ceux du virus Zika mentionnés ci-dessus, nous vous invitons à consulter votre médecin.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de l’Organisation Mondiale de la Santé, du SPF Santé Publique ou de l’Institut de Médecine Tropicale.