Voyager au Niger : Conseils aux voyageurs

En voyage au Niger ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Sécurité générale au Niger

Informations sur la sécurité générale au Niger.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Sécurité - Évènements récents à Niamey

En raison de la situation actuelle, tous les voyages au Niger sont déconseillés.

Si vous êtes Belge et présent au Niger, vérifiez si votre présence est essentielle. Veuillez informer l’ambassade de Belgique à Niamey (niamey@diplobel.fed.be) si vous avez quitté le pays ou si, malgré les recommandations de cet avis de voyage négatif, vous décidez de vous rendre au Niger.

Tenez compte des conseils suivants :

  • Enregistrez-vous sur Travellers Online si vous ne l’avez pas encore fait;
  • Evitez les manifestations et les grands rassemblements ;
  • Évitez les alentours du palais présidentiel ; 
  • Ne vous promenez pas seul ;
  • Emportez toujours un téléphone portable chargé avec vous ;
  • Tenez-vous au courant des derniers développements ;
  • La plus grande vigilan ce est de mise sur tout le territoire nigérien.

Actualité

Le 26 juillet, l’armée nigérienne a commis un coup d’état lors duquel le président Mohamed Bazoum a été écarté du pouvoir. Depuis lors, la situation au Niger est instable.

Dans la région de Diffa, le Niger est en guerre contre Boko Haram, une organisation connue pour des attaques et des attentats visant les forces de sécurité et la population.

D’autres attaques sont perpétrées sur le territoire nigérien par des groupes armés du Nord du Mali. Depuis 2017 des attaques meutrières ont lieu contre les forces de sécurité nigériennes et la population dans la région frontalière avec le Mali. 

En raison de l’insécurité, l’état d’urgence a été instauré par les autorités nigériennes dans la région de Tillabéry.

En raison de la violence croissante dans le nord-ouest du Nigéria, la frontière sud du Niger est menacée par des bandits armés, souvent armés. 

 

Sécurité générale 

Il est fortement conseillé de toujours être extrêmement vigilant lors d’un séjour au Niger et de très bien se renseigner sur la situation sécuritaire avant tout déplacement.

Il est recommandé aux Belges qui se trouvent au Niger de ne résider de façon permanente que dans les villes de Niamey ou de Dosso. Les déplacements à l’intérieur du pays sont fortement déconseillés.

S’il est indispensable de voyager par la route, il est recommandé de ne le faire qu’entre le lever et le coucher du soleil et de se limiter à certains tronçons de voies nationales. Ces tronçons couvrent les routes entre Niamey et Dosso (Nationale 1), entre Dosso et Gaya (Nationale 7), entre Dosso et Zinder (Nationale 1) entre Niamey et Gothèye (Nationale 4) et entre Konni et Tahoua (Nationale 29).

En cas de déplacement inévitable par la route, il est conseillé de toujours se déplacer à au moins deux véhicules en bon état. Dans tous les cas, il est essentiel de se conformer aux instructions et recommandations des autorités locales. Les autorités interdissent tout déplacement de nuit hors agglomération entre 17h et 6h du matin.

Les coupeurs de route constituent toujours une menace au Bénin. Les voyageurs qui approcheront de la frontière de ce pays sont appelés à faire particulièrement preuve de vigilance.

En raison de la menace terroriste dans toute la région, les voyages par la route entre le Niger et les pays voisins sont fermement déconseillés.

 

Les mesures suivantes sont à prendre dans les différentes régions du pays :

Région de Niamey

Il est conseillé de toujours se déplacer en voiture et d’éviter les endroits bondés (Petit Marché, environs du Musée Ninstabational, Université de Niamey, toute la rive droite) ainsi que les quartiers nord de la ville, où la petite délinquance est courante.

Il n’est pas possible de quitter la ville sans l’accord préalable des autorités nigériennes et sous escorte payante de celles-ci.

 

Région de Dosso

La criminalité et le banditisme transfrontalier sont une préoccupation constante dans cette région. De nombreuses activités illégales ont lieu en raison de la fermeture des frontières terrestres.

 

Région de Tillabéry

Il est fortement déconseillé de se rendre dans la région de Tillabéry.

La région frontalière avec le Burkina Faso et le Mali est très dangereuse et est à éviter à tout moment.

L’ensemble de la région a été très affectée ces derniers mois par de graves incidents de sécurité avec des attaques terroristes qui ont fait des morts. La région est actuellement considérée comme la région la plus dangereuse du Niger.

 

Région de Tahoua

La région est instable avec des activités terroristes à la frontière avec le Mali, le banditisme et la criminalité dans le sud de la région.

 

Région de Maradi

La criminalité locale et des cas de banditisme parfois lourdement armé dans la région frontalière avec le Nigéria sont des faits connus.

 

Région de Zinder

Voyager dans la région de Zinder est déconseillé. Des cas de criminalité transfrontalière et de banditisme ont été signalés.

 

Région d’Agadez

Voyager en dehors de la ville d’Agadez est déconseillé en raison de la criminalité. Pour quitter la ville d’Agadez, une escorte payante des autorités nigériennes est nécessaire.

 

Région de Diffa

La région de Diffa est en proie au terrorisme. Il y a un couvre-feu de 17 heures à 6 heures du matin.

Tous les voyages dans cette région sont formellement déconseillés.