Voyager en Ouganda : Conseils aux voyageurs

En voyage en Ouganda ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Sécurité générale en Ouganda

Informations sur la sécurité générale en Ouganda.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Terrorisme

L’Ouganda a été victime d’attaques terroristes à plusieurs reprises ces derniers temps. Les attaques peuvent être aléatoires ou dirigées contre des étrangers ou des lieux qu’ils visitent. Il est donc recommandé d’adopter une attitude de prudence et de vigilance renforcées en toutes circonstances. Il est conseillé également d’être prudent à l’occasion de déplacements dans les lieux publics très fréquentés, en particulier aux heures et jours d’affluence (églises, centres commerciaux, bars, hôtels, etc.).

Les attaques terroristes les plus récentes ont eu lieu dans l’ouest de l’Ouganda, près de la frontière congolaise. Des dizaines de personnes ont été tuées dans ces attaques, dont deux touristes étrangers. Dans les districts situés au sud du lac Albert, la menace terroriste s’accroît en raison de possibles incursions de cellules terroristes depuis la République démocratique du Congo (RDC).

L’ouest de l’Ouganda étant une région touristique, il est recommandé de contacter l’Autorité pour la Faune Ougandaise (Uganda Wildlife Authority) pour obtenir les dernières informations et conseils de sécurité avant de vous rendre dans les parcs nationaux.

A Kampala, des attaques visant notamment des lieux fréquentés par les expatriés sont susceptibles d’avoir lieu.

 

Criminalité

Il y a beaucoup de criminalité dans et autour de la capitale Kampala. Le nombre de vols avec violence augmente, même pendant la journée. Des vols à l’arraché,  cambriolages et braquages  sont régulièrement recensés, y compris dans les quartiers résidentiels.

En outre, des cas de personnes droguées contre leur gré ou détroussées dans les transports publics ou dans les bars ont été rapportés. Il est déconseillé d’accepter de boisson ou  nourriture de la part d’inconnus.

Il est également conseillé d’éviter les déplacements la nuit.

 

Voyager en Ouganda

Kampala

La criminalité est en augmentation dans la capitale, y compris dans les zones de résidence normalement sécurisées (Kololo, Nakasero, Naguru) et impose de rester vigilant. Par ailleurs, il est recommandé de s’éloigner au plus vite des lieux de rassemblements et de manifestations.

Entebbe

Plusieurs vols et actes de violence à l’endroit d’expatriés ont été signalés à Entebbe. Il est recommandé d’être particulièrement vigilant et d’éviter de circuler seul dans les endroits isolés, même de jour.

Nord-Est (zone frontalière avec le Kenya et le Soudan du Sud)

Une opération militaire est en cours contre des voleurs de bétail et  contre la violence intercommunautaire dans le Karamoja (districts de Kaabong, Kotido, Abim, Moroto, et Nakapiripirit). D’une manière générale, il s’agit de conflits locaux qui ne ciblent pas les touristes, mais il est tout de même recommandé d’adopter une attitude de prudence et de vigilance renforcées. Des attaques de véhicules ayant été recensées, en particulier la nuit, il est déconseillé de vous déplacer après la tombée de la nuit.

Nord (zone frontalière avec le Soudan du Sud)

En raison d’incursions régulières de groupes armés venant du Soudan du Sud, de raids sur le bétail, et de la dégradation de la situation au Soudan du Sud, il est formellement déconseillé de s’approcher à moins de  5km de  la zone frontalière avec le Soudan du Sud.

Ouest (zone frontalière avec la RDC)

Depuis le 30 novembre 2021, l’Ouganda et la RDC mènent une opération militaire conjointe contre les ADF dans les provinces d’Ituri et du Nord-Kivu dans l’Est de la RDC. Les troupes ougandaises sont dès lors actives des deux côtés de la frontière.

En conséquence, des intrusions de rebelles ADF sont possibles, notamment dans les zones situées entre le sud du lac Albert et le secteur d’Ishasha : il est formellement déconseillé de s’approcher à moins de 5 km de la zone frontalière avec la RDC. Il est également déconseillé, sauf raison impérative, de se rendre dans la zone du parc national de Semuliki.

Le parc national Queen Elizabeth et le parc touristique de Rwenzori doivent faire l’objet d’une vigilance renforcée en cas de visite touristique. Les touristes sont invités à ne pas sortir des sentiers battus et à être accompagnés dans leurs déplacements d’un guide ou d’un ranger.

Sud-Ouest (zone frontalière avec la RDC et le Rwanda)

En RDC, des conflits violents ont lieu périodiquement entre l'armée congolaise et des groupes armés, près de la frontière ougandaise. Les postes frontières de Bunagana et de Kitagoma-Buszana, dans le district de Kisoro, sont contrôlés du côté congolais par le groupe armé M23. En raison des violences, il peut y avoir des réfugiés présents dans la zone frontalière et des tensions peuvent survenir.

En raison de l’instabilité de cette zone frontalière, la forêt impénétrable de Bwindi doit faire l’objet d’une vigilance renforcée en cas de visite touristique. Les touristes sont invités à ne pas sortir des sentiers battus et à être accompagnés dans leurs déplacements d’un guide ou d’un ranger.

Que faire en situation de détresse ?

Suivez toujours les instructions des autorités locales et contactez si nécessaire votre agence ou assurance de voyage. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez aussi contacter l’Ambassade de Belgique à Kampala via le +256.414.349.559 ou kampala@diplobel.fed.be

L’Ambassade de Belgique dispose également d’un numéro d’urgence accessible 24h/24: +256.772.704.400. Ce numéro est exclusivement réservé aux Belges en situation d’urgence et non pas pour obtenir des informations générales.

Afin de mieux organiser l'assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via Travellers Online