Voyager en République démocratique du Congo : Conseils aux voyageurs

En voyage en République démocratique du Congo ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Dernière mise à jour et COVID-19 en République démocratique du Congo

Dernières mises à jour et informations sur le COVID-19 en République démocratique du Congo
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Sécurité

Update – Région de Goma : Le groupe armé M23 a récemment progressé davantage vers Goma et le nord de la province du Nord-Kivu. La situation est extrêmement tendue.

Dès lors, si vous vous trouvez dans la région, il est fortement recommandé :

  • De s’enregistrer sur Travellers Online (pas par e-mail à l’ambassade).
  • D'éviter les voyages.
  • D’être à tout moment en possession de ses documents d’identité et de voyage.

Tous les voyages dans cette zone sont fortement déconseillés. Si vous vous trouvez actuellement à Goma, vérifiez constamment la situation sécuritaire et restez à l'intérieur. Assurez un stock suffisant d'eau et de denrées alimentaires. Il est possible que le fonctionnement de l'aéroport international de Goma soit perturbé dans les prochains jours. Les postes-frontières habituels vers les pays voisins pourraient également être très fréquentés ou temporairement inaccessibles dans les prochains jours.

Le contexte sécuritaire reste volatil et dangereux sur l’ensemble du territoire.

Dans la partie orientale du pays, en particulier dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Haut-Uele et Tanganyika, ainsi que dans les régions du Kasaï, les risques sécuritaires sont encore plus élevés. Les provinces de l’Ituri et du Nord Kivu sont placées sous état de siège militaire depuis mai 2021. Cela implique la présence d'opérations militaires, ce qui signifie que tout déplacement dans les provinces doit s’effectuer de manière strictement encadrée sur le plan sécuritaire. Les territoires de Beni et Irumu sont à éviter absolument à cause d’une menace terroriste. Depuis juillet 2022 les provinces du Maï Ndombe et Kwilu connaissent des éruptions de violence. La zone entre Kwamouth et Bandundu est également absolument à éviter.

Dans les grandes villes du pays, en particulier à Kinshasa et à Lubumbashi, des incidents liés à la petite et grande criminalité ou à des troubles relatifs à la situation politique peuvent régulièrement arriver, souvent de manière soudaine et imprévue. Bien qu’elle ne soit généralement pas visée lors de troubles politiques, la communauté expatriée est susceptible d’être touchée par ses répercussions. Elle peut aussi faire l’objet de menaces et de vols avec violence liés à son statut économique. Les enlèvements – jusqu’à présent touchant principalement des ressortissants congolais – sont récurrents dans certaines zones du pays. Des manifestations et des protestations sont possibles dans tout le pays. Celles-ci peuvent rapidement dégénérer en violence et il est conseillé de s'en tenir éloigné.

Une grande vigilance est donc recommandée en cas de séjour en RDC. Il est nécessaire de :

  • Se tenir informé de l’actualité congolaise via les médias, la consultation régulière de cet avis de voyage et la page Facebook de l'Ambassade à Kinshasa et celle du Consulat Général à Lubumbashi,
  • Eviter les attroupements et les manifestations,
  • Se déplacer avec prudence,
  • Suivre les mesures de prudence recommandées dans la brochure de sécurité de l’ambassade disponible sur son site web,
  • Etre à jour sur le plan administratif (i.e. passeport en cours de validité) au cas où il serait nécessaire de voyager de manière soudaine.

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages non essentiels depuis la Belgique vers les pays en dehors de l’Union européenne sont vivement déconseillés aux voyageurs non vaccinés.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site info-coronavirus.

 

Vérifiez les avis de voyage des pays limitrophes si vous envisagez un transit. 

Obligations de test pour les voyageurs complètement vaccinés

  • Les voyageurs complètement vaccinés ne doivent pas effectuer de test pré-départ vers et depuis la RDC. La présentation d’une preuve de vaccination de base au COVID-19 à l’embarquement suffit.

Obligations de test pour les voyageurs non-vaccinés ou vaccinés partiellement

  • Test PCR COVID-19 négatif endéans les 72h avant le départ vers et depuis la RDC dès l’âge de 11 ans.
  • Test PCR COVID-19 à l’arrivée sur le territoire congolais. Il est nécessaire de de s’enregistrer en ligne avant le départ vers la RDC pour avoir un code QR à présenter à l’aéroport d’arrivée.
  • Test PCR COVID-19 négatif endéans 14 jours avant le départ pour les vols domestiques.

Situation COVID-19 et mesures locales

Il est vivement conseillé à tout voyageur ou résident en RDC de suivre de près l’évolution de la situation COVID-19 en RDC. Les structures de santé capables de répondre à des cas sévères de COVID-19 sont, à quelques exceptions près, fort limitées à Kinshasa et plus encore dans le reste du pays. Une campagne de vaccination contre le COVID-19 a débuté en RDC le 19 avril 2021.

Il est également nécessaire de se conformer aux directives des autorités locales en matière de règles d’hygiène et de mesures de santé publique. Le port du masque est obligatoire dans l’espace public (notamment les lieux de travail, les écoles, les lieux de culte, les lieux de déroulement des activités sportives, les universités, les hôpitaux, les transports, les restaurants, les bars, les établissements d’hébergement et les édifices publics), sous peine d’amende en cas d’infraction. Les manifestations publiques (réunions, célébrations, événements sportifs, etc.) se déroulant dans un espace extérieur ou intérieur ne peuvent pas excéder 50% de capacité.