Voyager en République dominicaine : Conseils aux voyageurs

En voyage en République dominicaine ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Santé et hygiène en République dominicaine

Informations sur la santé et l’hygiène en République dominicaine.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

 

Coûts/infrastructure soins médicaux

L'infrastructure des soins médicaux privés est bonne mais aussi très chère. L'infrastructure et les soins médicaux du service public laissent beaucoup à désirer. Une assurance soins de santé et rapatriement sanitaire est donc vivement conseillée.

N'oubliez pas votre pharmacie de secours dûment remplie!


Risque eau potable et alimentation

L'eau du robinet n'est pas toujours potable ce qui peut entrainer de sérieuses contaminations en cas d'ingestion. En règle générale, il est déconseillé de boire l'eau du robinet.


Vaccinations

Voir cette page


Risques sanitaires particuliers

Des cas de méningite sont observés en République dominicaine.

Des maladies telles que le paludisme, la dengue et le zika, dont les vecteurs sont les moustiques, sont présentes dans certaines régions rurales. 

Malaria / Paludisme

Certaines régions rurales de la République dominicaine sont touchées par la malaria (voir l'Institut de Médecine tropicale). Il est fortement conseillé, dans ces régions, de dormir sous une moustiquaire et d'utiliser des produits anti-moustiques contenant du DEETs. En fonction de votre état général, votre médecin vous indiquera éventuellement un produit préventif contre le paludisme.

Dengue

La dengue est une infection virale transmise par les moustiques Stegomyia qui piquent surtout pendant la journée et en début de soirée. Les symptômes sont une fièvre élevée, des douleurs musculaires et articulaires ainsi que des éruptions cutanées. Il n'existe pas de vaccin. Étant donné que cette maladie est dangereuse et parfois mortelle, il est important de consulter immédiatement un médecin dès l’apparition de symptômes et de se protéger contre les moustiques, en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs. La dengue survient dans les villes ainsi qu'à la campagne.

Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, telles se laver les mains et désinfecter l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie. Il vaut mieux éviter les "anti-diarrhéiques" et les "antiseptiques intestinaux" en vente dans les pharmacies locales ; ceux-ci sont le plus souvent inefficaces voire même dangereux.

Rage

Évitez les contacts avec les animaux sauvages ou errants (chiens, chats, chauve-souris, renards e.a.). Après morsure par un animal, il est très important de nettoyer soigneusement la plaie (aussi superficielle ou petite soit-elle) à l’eau et au savon et ensuite la rincer et désinfecter. L’intervention d’un médecin est indispensable afin de considérer si l’administration d’un vaccin curatif est nécessaire.

SIDA, hépatites B et C

Les maladies sexuellement transmissibles sont très répandues en République dominicaine. Il est indiqué de se protéger.

Zika

Dans plusieurs pays d’Amérique latine et des Caraïbes sévit une épidémie de maladie à virus Zika, transmis par le moustique Aedes Aegypti, qui pique surtout en journée. L'infection est le plus souvent asymptomatique mais les symptômes suivants peuvent se manifester: fièvre, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs musculaires et articulaires, fatigue et yeux rouges. Il est recommandé aux voyageurs de se protéger contre les moustiques en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Le virus est à l'origine de cas de microcéphalie chez le nourrisson. Il est dès lors recommandé aux femmes enceintes ou qui aspirent à l'être dans un futur proche de reporter leur voyage. Si celui-ci ne peut être postposé, nous les invitons à prendre contact avec leur médecin et à prendre toutes les précautions nécessaires afin de se protéger des piqûres de moustiques.

Par mesure de précaution, il est conseillé aux voyageurs revenant d’une zone où sévit l'épidémie d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant au moins deux mois après le retour. En cas de symptômes comparables à ceux du virus Zika mentionnés ci-dessus, nous vous invitons à consulter votre médecin.

Pour plus d’informations sur l’épidémie et les mesures préventives, veuillez consulter le site de l’Organisation mondiale de la Santé, du SPF Santé publique ou de l’Institut de Médecine tropicale