Voyager en Tanzanie : Conseils aux voyageurs

En voyage en Tanzanie ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Santé et hygiène en Tanzanie

Informations sur la santé et l’hygiène en Tanzanie.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Risques sanitaires particuliers

Dengue

La dengue – ou grippe tropicale - est endémique en Tanzanie. Celle-ci se transmet par piqûres de moustiques infectées. Les symptômes sont : fièvre aigüe, douleurs musculaires, maux de tête et possibles éruptions cutanées. La dengue pouvant être dangereuse, voire mortelle dans certains cas, il est important de consulter immédiatement un médecin lors de l’apparition desdits symptômes. Il est conseillé de se protéger de manière préventive au moyen de produits anti-moustiques. Il n’existe actuellement pas d’autre traitement préventif contre l’infection de la dengue. La maladie peut se manifester tant dans les villes qu’à la campagne.


Fièvre jaune

La vaccination contre la fièvre jaune est recommandée pour la Tanzanie

La vaccination n'est toutefois pas obligatoire en Tanzanie, à moins que vous ayez séjourné dans un pays touché par la fièvre jaune au cours des 7 jours précédant votre arrivée en Tanzanie. Ce conseil s'applique également si vous avez effectué un transit, et que vous avez séjourné plus de 12 heures durant ce transit dans un pays touché par la fièvre jaune. Bien que non-obligatoire, il peut arriver que les autorités tanzaniennes demandent aux voyageurs de présenter un carnet de vaccination comportant la fièvre jaune.


Malaria

La malaria est une maladie endémique en Tanzanie. Il est donc conseillé de dormir sous une moustiquaire, d'utiliser des produits anti-moustiques contenant du DEET et pour de courts séjours, de suivre un traitement prophylactique. En fonction de votre état général, votre médecin vous indiquera le type de traitement le mieux adapté.


Diarrhée du voyageur

Les mesures visant à prévenir la diarrhée du voyageur, tels le lavage des mains et la désinfection de l'eau potable, sont essentielles. Dans le traitement de la diarrhée, il est primordial de prévenir et de traiter la déshydratation. Pour prévenir la déshydratation, on peut utiliser des solutions salines spéciales, disponibles en pharmacie.


SIDA et maladies sexuellement transmissibles

La population active séropositive est élevée et les maladies sexuellement transmissibles sont très répandues. Il faut donc impérativement se prémunir.


Bilharziose

La bilharziose étant présente en Tanzanie, il est déconseillé de se promener pieds-nus ou de nager dans des eaux stagnantes.


Maladie d’altitude

Ceux qui souhaitent faire l’ascension du Kilimandjaro ou tout autre montagne d’altitude doivent se rendre compte du danger du mal de l’altitude. Il est recommandé de consulter la plateforme web Wanda de l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers sur le sujet.  


Ebola

Les autorités sanitaires ougandaises ont déclaré une épidémie d‘Ebola le 20 septembre 2022. Il s'agit de la variante soudanaise du virus Ebola. Cette épidémie forme une menace potentielle pour la Tanzanie.

En Tanzanie, des mesures de contrôle et de prévention ont été mises sur pied par les autorités en collaboration avec l’OMS. Des opérations de dépistage sont effectuées aux frontières du pays et dans certains aéroports.  Nous recommandons aux compatriotes désirant visiter la Tanzanie de suivre les conseils et les recommandations des autorités tanzaniennes et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en la matière. De plus amples informations sont disponibles via le site Info-Ebola, le site de l’Organisation Mondiale de la Santél’Institut de Médecine Tropicale et le site web du Ministère de la Santé.

L’Ebola est transmis par le contact direct avec du sang ou d’autres fluides corporels provenant de personnes infectées ou d’animaux sauvages. Les symptômes du virus incluent entre autres de la fièvre, des douleurs musculaires, de la faiblesse, des maux de tête et une irritation de la gorge. Dans une phase ultérieure, des éruptions cutanées et une insuffisance rénale et hépatique peuvent se produire, ainsi que des vomissements et des diarrhées. Il n’existe pas de vaccin ou de traitement spécifique contre cette maladie. Actuellement, la maladie touche surtout la population locale et le personnel de santé.

Il est conseillé aux voyageurs qui se rendent dans les pays touchés ou qui s’y trouvent déjà :

  • de consulter régulièrement les conseils aux voyageurs pour ces pays
  • d’éviter tout contact direct avec du sang ou d’autres fluides corporels de personnes infectées, de cadavres ou d’objets ayant pu être contaminés
  • d’éviter tout contact direct avec les animaux sauvages et de ne pas manger de la viande de brousse
  • de se laver les mains fréquemment et d’adopter une hygiène personnelle stricte
  • de se conformer aux directives sanitaires émises par les autorités locales.
  • éviter tant que possible les lieux publics où de nombreuses personnes se rassemblent (comme les marchés, les passages de frontières et les funérailles).