Voyager en Uruguay : Conseils aux voyageurs

En voyage en Uruguay ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Santé et hygiène en Uruguay

Informations sur la santé et l’hygiène en Uruguay
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Coronavirus COVID-19

Il est recommandé de vérifier attentivement les conditions d’entrée avant de commencer un voyage à l’étranger. Quelle que soit votre destination de voyage, la vaccination contre le COVID-19 reste bien sûr recommandée.

Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site Info Coronavirus.  

Entrer en Uruguay

Il n’existe plus de restrictions pour voyager de Belgique en Uruguay ; il n’est pas obligatoire de remplir de formulaire de contrôle sanitaire ni de présenter de certificat ou de résultat de test. Toutes les informations sur les conditions pour entrer en Uruguay se trouvent sur la page web du Ministère de la Santé publique de l’Uruguay

 

Coûts/infrastructure soins médicaux

L'infrastructure médicale est disponible partout dans le pays. Le coût des soins est en principe moins élevé qu'en Belgique. N'oubliez pas votre pharmacie de secours dûment remplie!

 

Risque eau potable et alimentation

L'eau du robinet est potable.

 

Vaccinations

Voir la page du Ministère de la Santé publique à ce sujet.

 

Numéros d’urgence

Numéro d’urgence général : 1934

Plus d’information via ce lien.

 

Risques sanitaires spécifiques

Nous vous recommendons de consulter la page dédiée du Ministère de la Santé publique en Uruguay.

 

Dengue

Il est fortement recommandé de se protéger contre les moustiques. Le risque est plus élevé en été et dans les régions de l'ouest du pays, mais il est présent toute l'année.

La dengue est une infection virale transmise par le moustique Aedes aegypti qui pique surtout pendant la journée et en début de soirée. L’épidémie de dengue se développe chaque année pendant la saison des pluies. Il s'agit d'une maladie dangereuse, voire mortelle dans certains cas. Les symptômes sont une forte fièvre, des douleurs musculaires et articulaires, des éruptions cutanées et des hémorragies. Il n'existe pas de vaccin. Dès l’apparition des symptômes, il est important de consulter immédiatement un médecin qui prescrira des analyses et, surtout de ne pas prendre de médicaments contenant de l’aspirine. En cas de saignements (des gencives par exemple), il est recommandé de se rendre directement aux urgences. Pour se protéger au mieux des moustiques, il est important d’utiliser un anti-moustiques contenant du DEET, de dormir sous une moustiquaire et de porter des vêtements longs. La dengue est présente dans les villes et  dans les zones rurales.

 

Diarrhée du voyageur

Les mesures de prévention contre la diarrhée consistent surtout en un lavage et une désinfection fréquents des mains. Veillez également à ne boire que de l'eau potable. Si la maladie se déclare, il est impératif d'éviter la déshydratation. Des solutions salines sont disponibles en pharmacie et sont efficaces.

 

Fièvre jaune

La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas obligatoire, excepté pour les voyageurs en provenance ou ayant transité par un pays où cette maladie est endémique.

 

SIDA, hépatites B et C

Il est recommandé de toujours se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles.

La prévalence du SIDA en Uruguay est de moins de 0,5%.

 

Zika

Dans plusieurs pays d’Amérique latine et des Caraïbes sévit une épidémie du virus Zika, transmis par le moustique Aedes Aegypti, qui pique surtout en journée. L'infection est le plus souvent asymptomatique mais les symptômes suivants peuvent se manifester: fièvre, maux de tête, éruptions cutanées, douleurs musculaires et articulaires, fatigue et yeux rouges. Il est recommandé aux voyageurs de se protéger contre les moustiques en utilisant un produit anti-moustiques contenant du DEET, en dormant sous une moustiquaire et en portant des vêtements longs.

Ce virus est à l'origine de cas de microcéphalie chez le nourrisson. Il est dès lors recommandé aux femmes enceintes ou qui aspirent à l'être dans un futur proche de reporter leur voyage. Si celui-ci ne peut être postposé, nous les invitons à prendre contact avec leur médecin et à prendre toutes les précautions nécessaires afin de se protéger des piqûres de moustiques.

Par mesure de précaution, il est conseillé aux voyageurs revenant d’une zone où sévit l'épidémie d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant au moins deux mois après le retour. En cas de symptômes comparables à ceux du virus Zika mentionnés ci-dessus, nous vous invitons à consulter votre médecin.

Pour plus d’informations sur l’épidémie et les mesures préventives, veuillez consulter le site du SPF Santé publique, de l’Organisation mondiale de la Santé ou de l’Institut de Médecine tropicale