Pays partenaires

Un aperçu des 14 pays partenaires de la coopération gouvernementale et des autres pays en développement qui bénéficient de l'aide belge. La coopération belge est de préférence active dans des secteurs où une expertise a été construite et où des résultats utiles ont été obtenus.

Sénégal

Le Sénégal est à l'origine un pays d'accueil pour des populations d'origines diverses. La coopération belge au développement au Sénégal passe par différents canaux. Un aperçu de la coopération gouvernementale, de la coopération non gouvernementale, de la coopération multilatérale et de l'aide humanitaire au Sénégal.
  1. Dernière mise à jour le

Plus de la moitié des personnes vivant au Sénégal résident en milieu rural et on constate de fortes disparitéś dans la répartition de la population entre les régions.

Le Sénégal est un pays d’accueil traditionnel de populations d’origines diverses. L’émigration internationale (quitter son pays pour aller s'installer dans un autre) en provenance du Sénégal est à nouveau sous les feux de l’actualité. Elle se caractérise principalement par des flux sud-sud, essentiellement dirigés vers les pays de la sous-région ouest-africaine, et des flux sud-nord orientés vers les pays industrialisés de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Le Sénégal a connu pendant 6 années de suite un taux de croissance au-dessus de 5%. Toutefois, les effets attendus de cette croissance économique ne sont pas ressentis par la population évoluant en dehors des secteurs publics et privés classiques et par celle qui habite dans les régions périphériques.

L’essentiel de la croissance macroéconomique est tiré par les grandes entreprises étrangères du secteur tertiaire (TIC, etc.). L’écrasante majorité des Sénégalais ne travaillent pas dans ces secteurs et ne profitent pas des fruits de la croissance (en dehors de la redistribution) et le nombre de pauvres augmente fortement en valeur absolue, renforçant les inégalités au détriment du milieu rural et des banlieues des villes. Cette tendance s’est renforcée avec la pandémie de la COVID 19.

Image
Le Sénégal sur une carte

© Shutterstock

La coopération belge au développement est mise en œuvre par différents canaux :

Auxquels s’ajoute le volet :

Coopération gouvernementale

La coopération  gouvernementale belge pour le développement du Sénégal vise à améliorer les conditions de vie de la population sénégalaise à travers des partenariats avec les institutions publiques du pays.

De regio van het "aardnotenbekken" (Kaolack, Kaffrine, Diourbel en Fatick), waar de activiteiten van de Belgische ontwikkelingssamenwerking in Senegal geconcentreerd zijn, is een van de regio's die het zwaarst getroffen is door armoede. Sinds 2009 is de Belgische ontwikkelingssamenwerking ook aanwezig in de aangrenzende regio van Thiès.

Un des objectifs principaux de l’actuel programme de coopération gouvernemental au Sénégal consiste à promouvoir de l’entrepreneuriat durable et de la création d’emplois décents. Elle concerne deux interventions fortement liées : l’appui à l’émergence d’une infrastructure agroindustrielle moderne, compétitive et durable et l’appui au renforcement du capital financier, technique, humain et social des entreprises. Ces deux interventions visent entre autres à développer le tissu entrepreneurial autour notamment le secteur agroalimentaire et les services (connexes), à travers entre autres la création de deux parcs industriels dotés notamment d’infrastructures et de services de base.

La coopération gouvernementale belge est aussi présente dans le domaine de la santé, concerne la santé de la femme, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent(e) et comprend également un volet de lutte contre les violences basées sur le genre.

Enfin, le développement des formations, études et expertises est aussi dans ces objectifs.

 

Image
Un groupe de femmes partageant un repas

© Shutterstock

Coopération non gouvernementale

Les Organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle important au Sénégal et sont incontestablement reconnues comme des partenaires de l’État. Mais leur développement est menacé par les débats sur la qualité et l’efficacité de leur action et par la restriction croissante de la liberté d’expression, de réunion et d’association

La société civile sénégalaise est l’une des plus actives de l’Afrique de l’Ouest.

Elle met l’inclusivité au cœur de ses préoccupations, et notamment le principe leave no-one behind’.

Les acteurs belges de la coopération non-gouvernementale belge (ACNG) soutiennent ces efforts via leurs objectifs communs :

  • Promouvoir des territoires résilients, la bonne gouvernance locale, le respect des droits humains et incluant les citoyens dans la gestion de politiques locales durables
  • Promouvoir une approche alimentaire durable dans nos territoires d’intervention par la TAE (Transition Agro-Écologique) et le développement de marchés inclusifs des produits issus de ces territoires
  • Assurer un enseignement inclusif de qualité et stimuler les dynamiques sociales, économiques et entrepreneuriales afin d’augmenter les opportunités d’emploi et favoriser le développement inclusif et durable de la société.
  • Anticiper et prévenir les risques de santé : À travers une approche multidisciplinaire, les populations sont en mesure d’anticiper et de prévenir les risques de santé, en lien avec un système de santé réactif, accessible et performant, dans un environnement assaini
  • Opérationnaliser le CSC comme cadre d’harmonisation, de mutualisation, de construction de synergies et d’apprentissage mutuel.
Image
Un enfant Sénégalais

© Shutterstock

Des organisations sont actives dans divers domaines :

  • environnement,
  • santé,
  • gouvernance,
  • droits humains,
  • culture,
  • éducation,
  • recherche scientifique et
  • agriculture.

Dans le cadre de ces programmes, il existe également une coopération étroite avec les organisations locales, qu'il s'agisse d'organisations de la société civile ou d'institutions gouvernementales. Leur principal objectif est de renforcer la société civile afin de réduire les inégalités.

Coopération multilatérale

Pour atteindre ses objectifs en matière de développement, la Belgique, conjointement avec d'autres donateurs tels que l'Union européenne et la Banque mondiale, participe à des programmes multilatéraux dans les domaines des soins de santé, de l'éducation, de l'environnement, de l'aide humanitaire et de la gouvernance (élections, justice).

Dans le cadre de la coopération multilatérale, la Belgique applique le principe du core funding qui consiste à apporter une contribution aux ressources générales des organisations multilatérales partenaires.

Diverses initiatives ont été prises ces dernières années dans le domaine du secteur privé. 

La Belgique contribue à un programme de lutte contre le changement climatique mis en œuvre par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans la région de Fatick et à un programme de formation et d'insertion professionnelle mis en œuvre par la Coopération luxembourgeoise. En outre, notre pays accorde des bourses pour renforcer les capacités des institutions partenaires sénégalaises.

Image
Un marché au Sénégal