Pays partenaires

Un aperçu des 14 pays partenaires de la coopération gouvernementale et des autres pays en développement qui bénéficient de l'aide belge. La coopération belge est de préférence active dans des secteurs où une expertise a été construite et où des résultats utiles ont été obtenus.

Territoire palestinien

Depuis le début de l'occupation israélienne en 1967, l'économie palestinienne est étroitement liée à l'économie israélienne, de manière involontaire et fortement asymétrique. La coopération belge au développement en Palestine passe par différents canaux. Un aperçu de la coopération gouvernementale, de la coopération non gouvernementale, de la coopération multilatérale et de l'aide humanitaire en Palestine.
  1. Dernière mise à jour le

Depuis le début de l'occupation israélienne en 1967, l'économie palestinienne est étroitement liée à l'économie israélienne, et ce de manière involontaire et largement asymétrique. Malgré le processus de paix d'Oslo, les difficultés économiques des Palestiniens se sont accrues au fil des ans.

L'Autorité nationale palestinienne (ANP), qui supervise les affaires civiles et économiques de 93 % des Palestiniens (à l'exception de Jérusalem-Est), n'a aucun contrôle souverain sur les terres et les ressources.

Le protocole économique n'a pas donné à l'ANP les moyens nécessaires pour mettre en place une économie viable. Israël a pris le contrôle des recettes douanières palestiniennes et a, contrairement à ce que prévoyait l'accord, systématiquement retenu les paiements de ces fonds afin de faire pression sur l'ANP.

Israël a également conservé le contrôle du commerce international palestinien ainsi que de la circulation des Palestiniens à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

Les défis auxquels la population est confrontée pour obtenir un accès correct à la terre, à l'éducation, à l'emploi, aux installations sanitaires et à la sécurité sont énormes.

La Palestine est un pays partenaire de la Coopération belge au développement.

La coopération est mise en œuvre par différents canaux :

Auxquels s’ajoute le volet :

Coopération gouvernementale

La Coopération gouvernementale belge au développement en Palestine a pour objectif d'améliorer les conditions de vie de la population palestinienne, en instaurant des partenariats avec les institutions publiques du pays. Le programme en cours vise les domaines suivants :

Éducation

La Belgique soutient plusieurs volets du plan stratégique de développement de l'éducation de l'Autorité palestinienne, destiné à améliorer la qualité de l'enseignement.

Par l’intermédiaire d’Enabel, la Belgique améliore les infrastructures scolaires et crée un environnement éducatif sain et sûr selon des principes respectueux de l'enfant et de l'environnement. La Coopération belge au développement soutient également les réformes et les nouvelles politiques en matière d'enseignement, en mettant tout particulièrement l'accent sur le développement des compétences du XXIe siècle.

Image
Des écoliers en Palestine

© Shutterstock

Gouvernance locale

La Belgique soutient les efforts de décentralisation déployés en renforçant les petites administrations locales pour les faire évoluer vers des structures plus durables et efficaces. En outre, la Belgique soutient le développement institutionnel et contribue au financement d'un programme conjoint de développement municipal financé par plusieurs donateurs. Elle contribue également à la réhabilitation économique des centres historiques des municipalités locales.

Secteur privé

Enabel met et continue à mettre en œuvre un projet financé par l'UE qui soutient de nouvelles initiatives économiques en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, et à Gaza. Grâce à la méthodologie d'incubation, de nouvelles entreprises innovantes ont été créées et soutenues financièrement pendant leur période de démarrage. Enabel met également en place un projet ciblant les microentreprises et les initiatives en faveur d'une économie verte et circulaire.

Image
Enfants en Palestine

© Shutterstock

Coopération non gouvernementale

Les Organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle important en Palestine et sont incontestablement reconnues comme des partenaires de l’Etat, mais leur développement est de plus en plus menacé

Les acteurs belges de la coopération non gouvernementale actifs en Palestine travaillent en collaboration avec la société civile locale. Leur cibles stratégiques actuelles sont:

  • OS 1 Droit à une éducation, une formation et des opportunités d'apprentissage tout au long de la vie, de qualité et inclusives.

En contribuant à la mise en place d'un environnement favorable au niveau social, politique, juridique, économique et environnemental et à l'amélioration de la couverture et de l'accès à une éducation de qualité et inclusive, nous améliorons l'accès de tous les enfants et jeunes, sans aucune discrimination, à la scolarisation, à la formation et aux activités extrascolaires, sans interruption et en toute sécurité.

  • OS 2 Droit à la santé et amélioration des déterminants sociaux de la santé

En renforçant la sensibilisation et la promotion de l'amélioration des déterminants sociaux de la santé, en particulier l'accès à la couverture de santé universelle, des conditions de travail saines, les besoins des groupes vulnérables et l'impact des conflits, nous contribuons à la réalisation du droit à la santé pour tous les Palestiniens.

  • OS 3 : Droit international, bonne gouvernance et rôle de la société civile pour en assurer le respect

En soutenant les acteurs de la société civile palestinienne, israélienne et internationale et en unissant nos forces avec eux, nous renforçons l'État de droit et demandons des comptes aux responsables et aux acteurs non étatiques en Palestine, en Israël et dans l'Union européenne.

  • OS 4 : Droit à l'alimentation et moyens de subsistance résilients pour les populations rurales

En renforçant la résilience des communautés agricoles palestiniennes et des autres acteurs de la chaîne de valeur, en plaidant auprès des autorités et en augmentant la pression sur Israël pour permettre la circulation sans entrave des biens et des personnes et l'accès aux ressources, nous contribuons à la mise en place d'un système alimentaire palestinien inclusif, participatif, durable, fondé sur les droits et rentable.

Image
Enfants en Palestine

© Shutterstock

La coopération belge au développement est mise en œuvre par différents canaux :

  • Organisations non gouvernementales (ONG) belges,
  • universités et institutions scientifiques
  • syndicats,
  • APEFE et VVOB,
  • villes et communes

Au total, il y a organisations actives dans plusieurs domaines :

  • les droits humains
  • la santé,

Coopération multilatérale

Pour atteindre ses objectifs en matière de développement, la Belgique, conjointement avec d'autres donateurs tels que l'Union européenne et la Banque mondiale, participe à des programmes multilatéraux dans les domaines des soins de santé, de l'éducation, de l'environnement, de l'aide humanitaire et de la gouvernance (élections, justice).

Dans le cadre de la coopération multilatérale, la Belgique applique le principe du core funding qui consiste à apporter une contribution aux ressources générales des organisations multilatérales partenaires.

La Belgique apporte son soutien au budget de base de l'UNWRA et aux agences humanitaires et de défense des droits humains comme le BCAH, le CICR, le HCDH et le WBPC.