Pays partenaires

Un aperçu des 14 pays partenaires de la coopération gouvernementale et des autres pays en développement qui bénéficient de l'aide belge. La coopération belge est de préférence active dans des secteurs où une expertise a été construite et où des résultats utiles ont été obtenus.

Territoire palestinien occupé

La Palestine, est constituée de la Cisjordanie (y compris Jérusalem-Est) et de la Bande de Gaza. Un aperçu de la coopération gouvernementale, de la coopération non gouvernementale, de la coopération multilatérale et de l'aide humanitaire en Palestine.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Les défis auxquels la population est confrontée pour obtenir un accès correct à la terre, à l'éducation, à l'emploi, aux installations sanitaires et à la sécurité sont Important. L'environenment, le respect de l’état de droit et l’énergie sont aussi des enjeux clefs pour la Palestine.

La Palestine est un pays partenaire de la Coopération belge au développement.

La coopération est mise en œuvre par différents canaux :

Auxquels s’ajoute le volet :

Coopération gouvernementale

La Coopération gouvernementale belge au développement en Palestine a pour objectif d'améliorer les conditions de vie de la population palestinienne, en instaurant des partenariats avec les institutions publiques du pays. Le programme en cours vise vise à renforcer l'autonomie des jeunes dans une Palestine durable sur le plan environnemental. Deux objectifs généraux ont été définis :

  1. Les jeunes en Palestine deviennent des citoyens actifs et critiques, prêts à relever les défis locaux et mondiaux, en améliorant l'éducation, la formation, l'orientation et l'accès à l'emploi.
  2. La population palestinienne utilise les opportunités d'un environnement durable.

Le premier pilier du portefeuille se concentre sur l'autonomisation des jeunes (10 à 29 ans), sur la base d'un continuum entre le développement des compétences, des qualifications, de l'accès à l'emploi et de l'esprit d'entreprise, et avec une attention particulière aux priorités thématiques suivantes :

  • L'éducation et l'apprentissage, y compris les compétences essentielles pour les jeunes telles que les compétences du 21e siècle, les sciences, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques (STEM), l'enseignement général, ainsi que l'accès aux infrastructures éducatives.
  • L'engagement et la protection civiques, y compris l'information, la sensibilisation et le soutien en matière de démocratisation, de droits de l'homme, d'espace civique, de citoyenneté, de santé et de droits sexuels et reproductifs (SDSR), et d'enfants touchés par les conflits armés.
  • Les compétences, l'emploi et l'esprit d'entreprise : il s'agit de remédier à l'inadéquation entre l'éducation et la formation et les besoins du marché du travail, de soutenir la participation des jeunes femmes et des jeunes diplômés au marché du travail, d'aider les jeunes et les femmes à créer une entreprise tout en respectant les normes les plus élevées en matière d'environnement et de droits humains, et de soutenir un écosystème entrepreneurial favorable.
Image
Des écoliers en Palestine

© Shutterstock

Le deuxième pilier du portefeuille est consacré à l'action climatique, basée sur le soutien au développement d'une économie verte et circulaire émergente et la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN), en vue de contribuer à une société palestinienne durable et inclusive, et de réduire les risques environnementaux et la dépendance aux ressources naturelles non renouvelables. Les priorités thématiques spécifiques sont les suivantes :

  • Le développement et le renforcement des chaînes de valeur et des opportunités d'entrepreneuriat socio-économique et de création d'emplois dans une économie verte émergente, qui pourrait potentiellement être appliquée à divers secteurs tels que l'énergie, l'eau, l'agriculture, les déchets, le recyclage, la construction, le transport ou l'industrie.
  • Le développement de villes, de services publics et de territoires durables.
  • Un accent sur des niches spécifiques telles que : la gestion des déchets ; la réduction, le recyclage et la réutilisation, les énergies renouvelables, et l'efficacité énergétique.
Image
Enfants en Palestine

© Shutterstock

Coopération non gouvernementale

Les Organisations de la société civile locales jouent un rôle important en Palestine et sont incontestablement reconnues comme des partenaires de l’Etat, mais leur développement est de plus en plus menacé

Les acteurs belges de la coopération non gouvernementale actifs en Palestine travaillent en collaboration avec la société civile locale. Leur cibles stratégiques actuelles sont:

  • Droit à une éducation, une formation et des opportunités d'apprentissage tout au long de la vie, de qualité et inclusives.

En contribuant à la mise en place d'un environnement favorable au niveau social, politique, juridique, économique et environnemental et à l'amélioration de la couverture et de l'accès à une éducation de qualité et inclusive, nous améliorons l'accès de tous les enfants et jeunes, sans aucune discrimination, à la scolarisation, à la formation et aux activités extrascolaires, sans interruption et en toute sécurité.

  • Droit à la santé et amélioration des déterminants sociaux de la santé

En renforçant la sensibilisation et la promotion de l'amélioration des déterminants sociaux de la santé, en particulier l'accès à la couverture de santé universelle, des conditions de travail saines, les besoins des groupes vulnérables et l'impact des conflits, nous contribuons à la réalisation du droit à la santé pour tous les Palestiniens.

  • Droit international, bonne gouvernance et rôle de la société civile pour en assurer le respect

En soutenant les acteurs de la société civile palestinienne, israélienne et internationale afin de l'État de droit

  • Droit à l'alimentation et moyens de subsistance résilients pour les populations rurales

En renforçant la résilience des communautés agricoles palestiniennes et des autres acteurs de la chaîne de valeur, en plaidant pour permettre la circulation sans entrave des biens et des personnes et l'accès aux ressources, nous contribuons à la mise en place d'un système alimentaire palestinien inclusif, participatif, durable, fondé sur les droits et rentable.

Image
Enfants en Palestine

© Shutterstock

La coopération belge au développement est mise en œuvre par  6 organisations, qui sont actives dans plusieurs domaines :

  • les droits humains
  • la santé,
  • Eduaction
  • developement rural
  • société civile
  • droit du travail

Coopération multilatérale

Pour atteindre ses objectifs en matière de développement, la Belgique, conjointement avec d'autres donateurs tels que l'Union européenne et la Banque mondiale, participe à des programmes multilatéraux dans les domaines des soins de santé, de l'éducation, de l'environnement, de l'aide humanitaire et de la gouvernance (élections, justice).

Dans le cadre de la coopération multilatérale, la Belgique applique le principe du core funding qui consiste à apporter une contribution aux ressources générales des organisations multilatérales partenaires.

Aide humanitaire

Dans les contextes fragiles, les différentes crises humanitaires et politiques justifiant une aide humanitaire durent de plus en plus longtemps. Dans de telles situations, il est important de sauver des vies, mais aussi de promouvoir l'autonomie en se concentrant sur des projets qui font le lien entre l'aide structurelle, l'aide humanitaire et la consolidation de la paix.