Thèmes

Un aperçu des différents thèmes sur lesquels se concentre la Coopération belge au développement. La Coopération belge au développement préfère intervenir dans des secteurs où une expertise a été développée et où des résultats utiles ont été obtenus.

Citoyenneté mondiale

La citoyenneté mondiale est un objectif repris dans l’Objectif de Développement Durable 4 sur l’éducation
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

« L'éducation à la citoyenneté mondiale est une éducation qui ouvre les yeux et l'esprit des citoyens aux réalités du monde et les engage à participer à la réalisation d'un monde plus juste et plus équitable, respectueux des droits humains pour tous. L'éducation à la citoyenneté mondiale englobe l'éducation au développement, l'éducation aux droits humains, l'éducation au développement durable, l'éducation à la paix et à la prévention des conflits et l'éducation à l'interculturalité ; ces différentes composantes constituant dans leur globalité l’éducation à la citoyenneté. »

Telle est la définition du terme « Global Education » adoptée dans la déclaration de Maastricht sur l’éducation globale en Europe en 2002. Cette déclaration est en cours d’actualisation au niveau européen.

La citoyenneté mondiale est un objectif repris dans l’ODD 4 sur l’éducation et particulièrement dans la cible 4.7 : « Faire en sorte que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, notamment par l’éducation en faveur du développement et de modes de vie durables, des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, de la promotion d’une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté mondiale et de l’appréciation de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable ».

Contribution de la Coopération belge au développement

La coopération belge précise le concept et parle d’éducation à la citoyenneté mondiale dans les termes suivants :

Dans un contexte d’interdépendance entre les enjeux globaux et la vie quotidienne d’individus et de communautés, elle est un processus qui a pour but de :

  • Favoriser la compréhension globale des enjeux internationaux et du développement et l’acquisition d’un regard critique ;
  • Provoquer des changements de valeurs, attitudes et comportements sur les plans individuels et collectifs ;
  • Susciter l’exercice actif des droits et responsabilités aux niveaux local et global.

Le tout en faveur d’un monde plus juste et solidaire.

Différentes démarches d’apprentissage

Ce processus recouvre différentes démarches d’apprentissage :

  • La sensibilisation des citoyens et communautés aux enjeux du développement et des relations Nord/Sud ;
  • La conscientisation des citoyens et communautés aux interdépendances entre le Nord et le Sud ;
  • L’engagement des citoyens et communautés dans des actions personnelles ou collectives en faveur d’un modèle de développement durable et équitable ;
  • La mobilisation des citoyens et communautés pour promouvoir et influencer des politiques locales, nationales et internationales plus justes et solidaires.

Former des citoyens et citoyennes responsables

Notre mission dans ce domaine est dès lors de contribuer à former des citoyens et citoyennes responsables, capables de prises de positions éclairées sur les grands enjeux mondiaux et la solidarité internationale mais aussi conscientes de leur capacité à influencer le changement vers un monde plus juste et plus respectueux des autres êtres vivants et de la planète Terre.

La Coopération belge au développement veut soutenir les mobilisations citoyennes, individuelles et collectives en faveur de relations Nord/Sud équitables. Cette mission est fixée dans une note de stratégie, approuvée en 2012 et actuellement en cours d’actualisation.

Afin de la réaliser, la Coopération belge au Développement fait appel à des acteurs compétents de terrain et cofinance de nombreux projets et programmes. Le budget annuel moyen pour la citoyenneté mondiale tourne autour de 27 millions d’euros, soit environ 3,5% de l’APD.

Les partenaires de la coopération non gouvernementale

Actuellement, plus de 70% des partenaires de la coopération non gouvernementale mènent des programmes de citoyenneté mondiale avec des subsides de la coopération belge. En nombre et en budget, ce sont de loin les acteurs les plus importants.

La réglementation permettant de financer ces partenaires concerne aussi bien leurs activités en Belgique que dans les pays dits du Sud. Le financement poursuit deux objectifs :

  • Améliorer la capacité de la société civile à promouvoir, revendiquer et exercer ses droits dans le cadre des ODD.
  • Renforcer l’engagement de la population en faveur d’un développement international, durable et basé sur les droits.

La déclinaison en Belgique de ces objectifs constitue l’essence du travail de la coopération belge en citoyenneté mondiale.

Parmi ces partenaires, ce sont les organisations de la société civile (OSC) qui sont les plus anciennes et pionnières en citoyenneté mondiale. Aussi bien les publics, les thématiques, les zones géographiques que les types d’actions menées sont très diversifiés.

Mais les acteurs institutionnels comme les coupoles universitaires, les associations des villes et communes ou autres organisations à composante publique ont aussi un rôle clé à jouer en citoyenneté mondiale. Elles sont donc également financées pour ce faire.

Enabel

Annoncer la Couleur/Kleur Bekennen est le programme de la coopération belge qui vise à ancrer l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) dans les écoles. Il se décline dans 3 axes :

  • Soutien : préparer et mettre à disposition une offre pédagogique de qualité répondant aux besoins des écoles ;
  • Amélioration des pratiques : renforcer les capacités des écoles et des enseignant·e·s en la matière ;
  • Centre d’expertise et de connaissances: capitaliser, échanger et innover sur base des bonnes pratiques en matière d’ECM.

L'exécution de ce programme éducatif a été confiée à Enabel

Médias et secteur audiovisuel

L’audiovisuel est un outil puissant d’éducation du grand public. En peu de temps, il peut toucher un large public dans un format reproductible à l’infini. Les films, séries TV ou autres produits peuvent toucher un grand nombre et une grande variété de personnes.

C’est aussi du matériel qui peut être utilisé par d’autres acteurs de l’éducation à la citoyenneté mondiale, comme « Annoncer la Couleur » / « Kleur Bekennen » ou les organisations de la société civile.

Dans le cadre de ses acticités récurrentes, la coopération belge octroie des cofinancements à des maisons de productions et des télévisons qui réalisent des projets audiovisuels.

Ceci se fait par un marché public annuel qui les invite à introduire une offre répondant à des critères spécifiques:

  • aborder de façon qualitative les relations Nord-Sud,
  • garantir un bon impact,
  • être de bonne qualité cinématographique,
  • prévoir un accompagnement pédagogique,
  • avoir un budget raisonnable.

Une grande attention est portée à la lutte contre les stéréotypes de genre et de diversité culturelle.