Désertification

 

La Convention contre la désertification est un accord juridique contraignant destiné à lutter contre la désertification et la sécheresse dans l’ensemble des pays touchés par ce problème. Une attention particulière est à cet égard portée à l’Afrique. La Convention entend surtout renforcer les directives dans le cadre de la lutte contre la désertification et jouer un rôle de coordination entre les divers acteurs (aide bilatérale et multilatérale, organisations nationales, population locale).

Les participants à la COP-8 de Madrid (2007) se sont accordés sur le plan-cadre stratégique décennal 2008-2018 pour la convention et les organes subsidiaires (CST, CRIC et GM).

La décision prise en 2010 par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) de fonctionner en tant que mécanisme financier de la Convention contre la désertification a marqué un important pas en avant dans le financement de la convention. Les moyens du FEM servent à financer des activités concrètes sur le terrain et les activités de rapportage par les pays en voie de développement. 400 millions de dollars US ont été prévus lors de la cinquième reconstitution des moyens du FEM.

La Convention contre la désertification n’est pas mixte, ce qui signifie qu’elle fait uniquement l’objet d’un suivi au niveau fédéral, à savoir par la DGD (D2.4), qui finance également l’intégralité de la contribution belge aux frais de fonctionnement du Secrétariat de la Convention et du Global Mechanism (collecte de moyens financiers pour lutter contre la désertification), à hauteur d’environ 81 000 euros par an.

L’importance de la lutte contre la dégradation des sols a été récemment reconfirmée dans le texte final « The Future we Want » de la conférence Rio+20 et ce, en poursuivant le but d’un « land degradation neutral world », un monde sans dégradation des sols, à l’horizon 2020.

Les points essentiels inscrits à l’agenda sont les suivants :

  • l’approbation du prochain programme pluriannuel 2014-2017 et de son budget
  • la décision concernant le déménagement ou non du Global Mechanism de Rome à Bonn (la Belgique s’y oppose fermement depuis 3 ans : coûts supplémentaires, perte de synergie avec les différentes organisations agricoles présentes à Rome, exécution indépendante de la politique et ingérence politique via le secrétariat de la Convention installé à Bonn)


 ‘Combating Desertification’ (PDF, 5.49 Mo)

 Dimension 3 : dossier Désertification (PDF, 2 Mo)

 La désertification demeure un problème mondial (PDF, 158.42 Ko) (article Dimension 3)