PNUE : le Programme des Nations Unies pour l’environnement

 

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement reprend à sa charge la gestion du système des Nations Unies consacré à l’environnement via l’Environmental Management Group au sein duquel sont représentées toutes les organisations et les institutions de Bretton Woods. Le mandat du PNUE a pour objectif de définir des normes internationales en matière de politique environnementale et d’orienter l’action internationale sur la base des connaissances scientifiques.

Plus particulièrement, les activités du PNUE peuvent être résumées comme suit :

  • suivre et évaluer les tendances mondiales, régionales et nationales en matière environnementale ;
  • développer des instruments nationaux et internationaux destinés à lutter contre les problèmes environnementaux ;
  • soutenir les organisations nationales afin d’étayer la politique de gestion environnementale ;
  • faciliter les transferts scientifiques et technologiques dans le domaine environnemental dans un contexte de développement durable ;
  • favoriser les partenariats et les nouvelles initiatives dans le secteur public, non gouvernemental et privé dans le but d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur les problèmes environnementaux les plus urgents.

La stratégie du PNUE pour la période 2010-2013, qui traduit la vision et le mandat de l’organisation, se concentre sur six priorités thématiques :

  1. Le changement climatique
  2. Les catastrophes et les conflits
  3. La gestion durable des écosystèmes
  4. La gestion environnementale
  5. Les substances nocives et les déchets dangereux
  6. L’efficacité des ressources naturelles - La production et la consommation durables


La stratégie 2014-2017, approuvée lors du dernier conseil de gestion du PNUE en février, ajoute une septième priorité : Environment Under Review axé sur la branche scientifique du PNUE afin de suivre et d’évaluer l’état de l’environnement mondial.

Les priorités du PNUE telles que définies dans ces stratégies correspondent parfaitement aux priorités stratégiques de la Belgique dans le domaine de l’environnement et de la coopération au développement. Sur le plan du changement climatique, une attention plus importante est portée depuis 2008 à l’adaptation au changement climatique, en plus de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cette évolution se reflète tant dans la stratégie et dans le programme de travail du PNUE que dans les choix stratégiques de la Belgique. À l’avenir, le PNUE entend axer davantage ses priorités sur la consommation et la production durables.

Sur la base de cet accord sur les priorités, l’arrêté royal du 12 juin 2012 a confirmé que le PNUE fait partie des organisations partenaires internationales de la Coopération multilatérale. Dans le but de mettre en place une coopération plus efficace, plus efficace et plus prévisible, il a été opté en 2009 pour une politique full core vis-à-vis des partenaires multilatéraux.

En 2013, un accord pluriannuel a été conclu avec le PNUE sur une contribution belge au programme de 12,55 millions d’euros répartis sur 2013, 2014 et 2015.

Outre ses activités stratégiques, le PNUE assure le secrétariat de 11 conventions environnementales multilatérales et compte parmi les trois principales agences exécutives du Fonds pour l'environnement mondial.

Le Conseil d’administration, composé de 58 pays investis du droit de vote, était l’organe de gestion du PNUE depuis 1972. Durant la conférence Rio+20 en 2012 sur le développement durable, un consensus a été atteint sur le renforcement du programme au sein du système de l’ONU. Le Conseil d’administration se réunira dorénavant en adhésion universelle et, en février 2013, le CA a été rebaptisé « Assemblée sur l’environnement des Nations Unies du Programme des Nations Unies pour l’environnement ».

Chaque session de l’assemblée se clôturera par un segment de haut niveau de deux jours qui pendra des décisions stratégiques, définira une orientation politique et accomplira les missions suivantes :

(a) déterminer l’agenda mondial de l’environnement ;
(b) prodiguer des conseils stratégiques globaux et définir des réponses politiques afin de lutter contre les problèmes environnementaux urgents ;
(c) procéder à une évaluation politique, favoriser le dialogue et l’échange d’expériences ;
(d) orienter de manière stratégique la voie suivie par le PNUE ;
(e) instaurer un dialogue entre les diverses parties prenantes ;
(f) assurer les partenariats destinés à atteindre les objectifs environnementaux et à mobiliser les moyens.

En savoir plus : www.unep.org