Les financements innovants

 

Lors de la Conférence de Monterrey de 2002, on a constaté que les ressources disponibles pour le financement des Objectifs du Millénaire ne suffisaient pas et que des efforts supplémentaires s’imposaient. Ce constat a abouti à une "Declaration on Innovative Sources of Financing for Development" lors du Sommet Millenium+5 en septembre 2005 et à l’organisation d’une conférence à Paris en février 2006, qui a donné naissance au Groupe pilote sur les contributions de solidarité en faveur du développement devenu ensuite le Groupe pilote sur les Financements innovants pour le Développement. La Belgique fait partie de ce Groupe pilote depuis 2006.

Les instruments de financement innovant sont caractérisés par leur complémentarité par rapport à l’aide publique au développement, par leur prévisibilité et leur stabilité. Ils sont étroitement liés à l’idée de biens publics mondiaux et visent aussi à corriger les effets négatifs de la mondialisation. A ce jour, ces financements ont déjà permis de mobiliser au moins six milliards de dollars de financements complémentaires.