Les infrastructures

Infrastructure de base

Le secteur "infrastructures de base" constitue l’un des cinq secteurs sur lesquels se concentre la Coopération belge au développement, comme l’indique la Loi relative à la coopération internationale de mai 1999. L’accent y est mis sur les travaux à petite échelle comme l’assainissement (puits, évacuation des eaux usées,...), les voies d’accès rurales, l’approvisionnement local en énergie,... Ce faisant, une distinction est faite avec les projets d’infrastructure plus importants où la Belgique n’est généralement pas le partenaire idéal en tant que petit donateur. Cela n’empêche pas la Belgique de participer aux travaux d’infrastructure plus importants et indispensables dans un accord de coopération plus large avec des organisations multilatérales.

Il est difficile de chiffrer l’ampleur précise de ce secteur dans la Coopération belge car il ne correspond pas à la répartition en (sous-)secteurs du comité d’aide au développement de l’OCDE à qui tous les pays donateurs indiquent les canaux et les secteurs de la coopération. En général, les projets d’infrastructures de base ne sont pas isolés, mais entrent, par exemple, dans le cadre d’un programme plus important de développement rural, de santé ou de développement de district.