Evaluation par le SES

 

Le service de l’Evaluation spéciale - SES - est habilité à évaluer la coopération belge au développement. C’est un service d’évaluation externe, placé administrativement sous l’autorité du Président du Comité de Direction du SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement. Cette position garantit son indépendance dans le choix, la mise en œuvre et la diffusion de ses évaluations.

Chaque année, le SES transmet au membre du gouvernement chargé de la coopération au développement, un rapport sur les activités de l’année écoulée. Ce dernier communique ce rapport et son éventuel commentaire au parlement.


Qu’est-ce qu’une évaluation ?

L'OCDE/CAD définit l'évaluation comme étant :

  • une appréciation systématique et aussi objective que possible,
  • d'un projet, d'un programme ou d'une politique en cours ou terminé(e),
  • de sa conception, de sa mise en œuvre et de ses résultats,
  • le but est de déterminer la pertinence, l'accomplissement des objectifs, l'efficience en matière de développement, l'efficacité, l'impact et la durabilité.

Une évaluation doit fournir des informations crédibles et utiles permettant d'intégrer les leçons de l'expérience dans le processus de prise de décision tant des bénéficiaires que des bailleurs de fonds.


Les trois fonctions d’une évaluation

  • Redevabilité : rendre des comptes sur l’utilisation des fonds publics
  • Apprentissage : tirer les leçons pour identifier ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas
  • Aide à la décision : rapporter des éléments objectifs pour appuyer des décisions.

Une évaluation vérifie dans quelle mesure les résultats attendus d’une intervention ont été atteints, quels autres effets ont été produits et cherche à identifier les causes des succès et des échecs.


Les cinq critères d’évaluation

  • Pertinence : L'intervention (ou la stratégie ou la politique) répond-elle à des besoins importants ? Les bénéficiaires auront-ils une meilleure qualité de vie grâce à celle-ci ? Est-elle conforme aux priorités, d’une part, de l’Etat partenaire et d’autre part, de la Coopération belge ?
  • Efficacité : L’intervention atteint-elle les résultats attendus ?
  • Efficience : Atteint-elle les résultats de manière optimale, au regard des moyens et des ressources mis en œuvre ?
  • Durabilité : Atteint-elle des résultats durables ?
  • Impact : A-t-elle un effet à long terme pour les bénéficiaires et a-t-elle une influence sur la communauté ou la société dans son ensemble ? Ces effets peuvent-ils être attribués avec certitude à l’intervention ?


Attention : l’évaluation n’est pas un audit.

L’audit porte sur le respect de la réglementation et des procédures. L’évaluation met l’accent sur l’atteinte des résultats et les pratiques et cherche à expliquer pourquoi certaines interventions fonctionnent bien et d’autres non.